Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Fuite de Carlos Ghosn : la compagnie TOA rejette toute implication

Fuite de Carlos Ghosn : la compagnie TOA rejette toute implication

Suite aux rumeurs sur son implication dans l’affaire Carlos Ghosn, la compagnie TOA aviation a apporté des explications plus détaillées. Elle indique n’avoir aucun lien avec cet ancien DG de Renault-Nissan poursuivi au Japon.

La compagnie malgache privée d’aviation gé­nérale spécialisée dans les voyages d’affaires, Trans océan airways (TOA) a apporté des explications relatives à la fuite de l’homme d’affaires Carlos Ghosn. Un magazine étranger a en effet mentionné la compagnie comme étant impliquée dans la fuite vers le Liban de cet ancien DG de Renault-Nis­san, poursuivi pour malversation financière au Japon. Dans un communiqué publié samedi, la Di­rection de la TOA indique n’avoir aucun lien avec Carlos Ghosn.

Bien que l’avion ayant transporté Carlos Ghosn appartienne bel et bien à la TOA aviation qui fait partie du groupe Sodiat, la compagnie, ni même le groupe auquel il appartient ne sont liés de loin ou de près à l’homme d’affaires. D’après des compléments d’informations, avant d’avoir été ra­cheté par la compagnie malgache, l’avion a été tout d’abord la propriété de deux sociétés différentes.

D’abord la « Qatar Executive », qui l’a acheté en mai 2004, puis la « STE Havacilik » qui l’a racheté en 2018. C’est cette dernière qui a ensuite loué l’avion à la compagnie MNG Jet ayant  contracté avec l’ancien DG de Renault-Nissan. Et même si l’avion a été déjà la propriété de TOA aviation depuis août 2019, la société MNG Jet étant locataire de l’avion à travers un contrat de leasing signé avec l’ancien propriétaire, a encore le droit de location sur l’avion.

Deux avions différents

D’autres informations révèlent par ailleurs que la MNG Jet n’a fait louer à Carlos Ghosn l’avion de la TOA aviation que durant le voyage entre le Japon et la Turquie. Ainsi, de la Tur­quie au Liban, ce serait avec un autre avion appartenant à une tout autre société que la MNG Jet a fait transporter son client, Carlos Ghosn.

Toutefois, la direction de la compagnie turque affirme n’avoir été au courant du nom du client transporté dans les deux avions qu’elle a fait louer. Les enquêtes ont en effet révélé qu’un des employés de la compagnie a falsifié le nom du passager transporté par les deux avions. Le fait que la MNG Jet n’est pas au courant du nom du client transporté par l’avion qu’elle loue à la compagnie Malgache TOA, prouve encore que cette dernière n’a pas de lien avec Carlos Ghosn.

Pour ce qui est du possible lien entre Renault-Nis­san, l’ancienne société géré par Carlos Ghosn et le Grou­pe Sodiat du propriétaire de la TOA, les informations véhiculées sont également fausses. Et pour cause, l’entreprise de conces­sion automobile du groupe So­diat ne vend aucune voiture portant ces marques. Tout cela pour dire que ce serait d’une pure invention de faire lier la fuite de Carlos Ghosn à Madagascar, voire à la compagnie TOA et au groupe dont elle fait partie.

Rakoto

Les commentaires sont fermées.