Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Programme Fihariana – Premier bilan : plus de 19 milliards d’ariary alloués aux bénéficiaires

Programme Fihariana – Premier bilan : plus de 19 milliards d’ariary alloués aux bénéficiaires

Après huit mois d’activités, le programme national Fihariana dresse un premier bilan hier, à l’hôtel Ibis Ankorondrano. Le montant total alloué aux bénéficiaires a atteint 19,369 milliards d’ariary dont  le minimum est de 400.000 ariary et le maximum s’élève à 199,385 millions d’ariary.

Depuis son lancement en mai, Fihariana a reçu 117.000 dossiers sur l’ensemble des 22 régions de Ma­dagascar, y compris Mananjary et Nosy Be, grâce au partenariat avec les Chambres de commerce et d’industrie (CCI) dans tout le pays. 34.900 dossiers ont été retenus après les présélections par région et 16.800 sélectionnés au final. Le programme compte actuellement 2.722 bé­néficiaires, dont 62,45% d’hommes et 37,55% de femmes.

Initié et lancé officiellement le 18 mai, par le président Andry Rajoelina, le projet Fi­hariana est un programme national de l’Etat qui a pour principal objectif de donner l’opportunité aux Malgaches de donner corps à leurs idées d’entreprise avec une proposition d’accompagnement à la fois technique et financier. Ce programme de financement, à hauteur de 200 milliards d’ariary, devrait permettre aux entrepreneurs de 18 à 58 ans de lancer leur entreprise, de donner un coup de boost aux PME et PMI. Le projet Fihariana fait d’ailleurs partie des « Velirano » du président Andry Rajoelina.

« Le budget de 200 milliards d’ariary a pu être réuni avec le soutien de partenaires financiers tels que la Société nationale de participation (Sonapar). De plus, les banques BNI et BOA, principales partenaires du projet, accorderont des prêts remboursables à des taux bonifiés variant de 5 à 9% l’année et garantis par l’Etat contre 22 % dans les autres banques », affirme Valérie Zafindra­vaka, secrétaire exécutive du programme Fihariana.

Appui aux filières

Fihariana donne également la possibilité d’accéder à des matériels de production, de transformation et de conditionnement dans les incubateurs corporatifs implantés dans les régions. Et non des moindres, le projet aide les entrepreneurs à renforcer leurs compétences technique, humaine et managériale pour gérer leur propre entreprise. Le projet travaille de ce fait, avec le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (MAEP), le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (Mica). Cela a permis de former plus de 2.000 entrepreneurs.

Le centre d’appui à la formation professionnelle des jeunes dans le domaine de l’agriculture dénommé centre Ivohary, implanté à Antsirabe, appui également les bénéficiaires. 30 jeunes suivent actuellement des formations dans ce centre. Depuis son lancement, Fihariana a particulièrement appuyé la filière fruits et légumes, le lait, le maïs, l’agriculture et l’alimentation animale. A cela s’ajoute l’aviculture et l’apiculture.

Les postulants peuvent encore s’inscrire sur le site web du projet www.fihariana.com ainsi qu’auprès des Chambres de commerce et d’industrie (CCI) dans tout le pays où sont également installés des délégués régionaux Fihariana. « Nous allons également effectuer des descentes sur terrain afin d’identifier d’autres projets pouvant être appuyé potentiellement », a indiqué en outre Franck Andria­nasolo, responsable des opérations.

Le traitement des dossiers sélectionnés se poursuivront jusqu’au premier trimestre 2020 avant de recevoir d’autres dossiers de projets. Fihariana ambitionne d’appuyer 50.000 projets en 2024.

 

Arh.

Les commentaires sont fermées.