Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Nomination des gouverneurs : la création de la 23e région ralentit-elle la procédure ?

Nomination des gouverneurs : la création de la 23e région ralentit-elle la procédure ?

Les gouverneurs complétant les 11 déjà en fonction n’ont pas été toujours nommés. La création de la 23e région, dont le gouverneur devrait être nommé en même temps que ceux des autres régions, serait à l’origine de ce retard.

La nomination des 12 gouverneurs de région restants est toujours en attente, près de trois mois après la nomination des 11 premiers gouverneurs de région. Vu les textes en vi­gueur, il ne resterait plus que 11 gouverneurs à nommer, mais la Loi de finances 2020 récemment adoptée par le Parlement prévoit quant à elle un budget pour 23 ré­gions. Cette 23e région résulterait d’une division en deux de la région Vatovavy Fito­vinany comme l’a promis le président Andry Rajoelina lors de son investiture à la Présidence. Ce serait pour cette raison que la nomination des gouverneurs restants n’a pas encore eu lieu.

A entendre l’explication du ministre de l’Intérieur et de la décentralisation, Tia­narivelo Razafimahefa, il y a quelques jours, il faudrait effectivement modifier les textes existants avant de créer cette 23e région. L’ave­nir de cette nouvelle région dépendra ainsi de l’avis du Parlement qui devrait voter les modifications que le gouvernement compte apporter. Parmi ces modifications fi­gureraient probablement celles concernant les dispositions de la loi n°2004-001 relative aux régions qui fixe encore à 22 le nombre des régions de Madagascar.

Session ordinaire

Si c’est le cas, ce ne sera que lors de la prochaine session ordinaire du Parlement en mai que l’amendement sera soumis aux deux Cham­bres parlementaires. Par con­séquent, la nomination des 12 gouverneurs restants risque également d’attendre cette prochaine session parlementaire. Sauf si le gouvernement décide de nommer séparément les gouverneurs des 11 régions et celle de la dernière.

Ce qui est sûr c’est que les 11 chefs de région par intérim pourraient rester à leur poste plus longtemps que prévu. D’ici quelques mois, cela fera un an qu’ils occuperont ce poste transitoire en attendant l’arrivée des nouveaux gouverneurs.

Notons que pour l’instant, Analamanga, Haute Matsiatra, Sofia, Sava, Itasy, Alaotra Mangoro, Atsimo atsinanana, Atsimo andrefana, Androy, Anosy, et Me­nabe sont les 11 régions ayant déjà des gouverneurs. Par ailleurs, ces derniers ont déjà bénéficié d’une subvention de 1,450 milliard d’ariary chacun en attendant la nomination de leurs collègues.

Tsilaviny Randriamanga

Les commentaires sont fermées.