Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Résultats provisoires : Naina Andriantsitohaina rafle la mise

Résultats provisoires : Naina Andriantsitohaina rafle la mise

C’est confirmé ! Les résultats provisoires proclamés par la Ceni, mettent en avant le candidat de l’IRK, Naina Andriantsitohaina. Serein, le futur homme fort de la capitale continue de faire appel au calme en attendant les résultats définitifs.

Une nouvelle page est en train de s’ouvrir. La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a proclamé, hier à Alarobia, les résultats provisoires des communales du 27 novembre. Sans grande surprise, pour Antananarivo, les résultats de la Ceni confirment la victoire du candidat Naina Andrian­tsi­tohaina avec 81.351 voix soit 49%, contre 75.425 voix, soit 45,43% pour le candidat Rina Randria­ma­si­noro. Au niveau des con­seillers, ceux de l’IRK restent également en tête avec 75.445 voix soit 47,67%, contre 74.010 , soit 44,81% pour le Tim.

Les résultats définitifs des tribunaux administratifs sont très attendus et Naina An­dri­a­n­tsitohaina appelle au calme et à la sérénité. « Jusque-là, la population a montré de la sagesse en attendant les résultats provisoires », a-t-il déclaré à l’issue de la cérémonie de proclamation.

Poursuivant sa réaction sur les réseaux sociaux, il n’a d’ailleurs pas manqué de remercier tous les acteurs ayant mené le processus. «Je remercie les habitants d’Antana­narivo, d’avoir attendu les résultats provisoires dans le calme et la sérénité. C’est dans le même esprit que nous attendons la décision du tribunal administratif (…) », a-t-il noté tout en s’adressant à ses concurrents. « J’espère que nous allons être dignes de ceux qui ont voté pour nous, dans le respect mutuel et la solidarité », a-t-il plaidé.

Inquiétude dans le camp adverse

Face à la tentative de contestation de certains candidats, l’homme fort  de l’IRK a souligné que les résultats de la Ceni constituent déjà une victoire. Cependant, l’absence de son adversaire à la cérémonie en dit long. « Il ne s’agit pas d’un simple contentieux électoral mais la crainte que la mauvaise gestion soit découverte », a-t-il indiqué en faisant référence à l’attitude de son principal concurrent.

Et lui d’ajouter « Vu les preuves entre mes mains et celles qui vont ressortir, je comprends leur inquiétude ». Et pour cause, la gestion de la CUA ces derniers temps laisse à désirer, notamment sur le plan financière. Sur ce, la cérémonie d’hier a vu la présence de plusieurs candidats dans la région Analamanga à l’exception du candidat du TIM, Rina Randriamasinoro.

Quoi qu’il en soit, même si ce n’etaient que des résultats provisoires , c’est la première fois qu’un candidat issu du parti présidentiel se trouve à la porte de la mairie de la capitale à travers une élection.

 

T.N/J.P

Les commentaires sont fermées.