Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Pôle anti-corruption : des kidnappeurs devant la justice

Pôle anti-corruption : des kidnappeurs devant la justice

La décision de justice concernant des individus impliqués dans des affaires de kidnapping, a provoqué des remous en fin de semaine dernière.

Les réactions sont nombreuses et indignées à l’énoncée du verdict. Seulement 3 ans d’emprisonnement ferme pour un délit qualifié de «crime» pour le dénommé Ralala qui n’est pas un inconnu dans ce monde criminel. Une tête bien connue par les forces de l’ordre.

Se la couler douce après avoir perpétré des crimes ignobles tels que monnayer une vie, est devenue monnaie courante, tellement les failles sont partout. Ces criminels ont récolté des milliards, leur permettant de s’offrir des avoirs considérables dont des maisons, des terrains ou encore des voitures de luxe. Alors quelques années en prison ne leur seront pas un souci, sachant qu’ils ont les moyens d’arranger leurs conditions de détention.

A partir de ce jour, d’autres individus impliqués dans des affaires de kidnappings tels que RaFy, Bazoly, Lex, Zan­dry Kely, Christophe, et Fanja vont comparaître devant le Pac.

2018 était une année som­bre pour la communauté in­dienne, plus de 15 cas de kidnapping répertoriés selon le Collectif des Français d’origine indienne de Madagascar (CFOIM). «Cette année, le fléau s’est un peu calmé, mais jus­qu’à quand ? Sachant que beaucoup d’autres présumés kidnappeurs sont toujours dans la nature. Nous avons confiance en la justice du pays», mentionnait le CFOIM avant de préciser que les malfaiteurs doivent être jugés et condamnés selon la gravité de leurs actes.

Mparany

Les commentaires sont fermées.