Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Saison cyclonique : Ambali et Belma en gestation

Saison cyclonique : Ambali et Belma en gestation

Les conditions sont propices à la formation d’un, voire deux cyclones dans l’océan Indien dans les prochaines 48 heures. Après un léger retard, la saison cyclonique pourrait démarrer en trombe dans le nord de Madagascar. Hier à 10h, la météo a informé dans son bulletin qu’une double perturbation plane au-dessus de l’océan Indien, la première à 700 km d’Antsiranana et la deuxième à 1.877 km de Vohémar.

Sous haute surveillance, deux perturbations cy­cloniques se développent actuellement dans l’océan Indien. Les conditions sont remplies pour que l’une ou les deux à fois, se transforme en cyclone tropical. Le premier système qui réussira à devenir un cyclone, sera nommé Ambali. Le deuxième portera le nom de Belma. Autant dire qu’ils sont en gestation.

Le premier, dénommée pour l’instant, la zone perturbé (ZP) n°2, constitue une potentielle menace pour les régions nord de Mada­gascar. Hier à 9 h locales, il s’est trouvée à 700 km au nord-nord-est d’Antsiranana et pourrait atteindre le stade de tempête tropicale au cours des prochaines 48 heures.

Alerte verte

Ce système pourra s’intensifier dans les prochaines 48 heures. En attendant, l’alerte cyclonique verte est déclenchée dans les régions Sava, Diana et Sofia. En d’autres termes, il y a une menace qui pèse sur ces localités, mais le danger n’est pas immédiat. La vigilance est ainsi de mise.

Suivant une trajectoire parabolique, ZP 2 se déplace très lentement vers l’ouest, à une vitesse de 6 km/h et génère un vent moyen de 46 Km/h et des rafales de 55 km/h, à proximité de son centre.

Quant au deuxième zp3, il la ZP 3, il s’est situé à 1.877 km au nord-est de Vohémar à 9 h locales. Comme les conditions environnementales sont réunies, il pourrait redoubler en intensité d’ici 48 heures et se transformer en cyclone tropical. Néan­moins, « Sa présence n’influence pas encore le temps à Madagascar », a souligné la météo.

Le BNGRC fin prêt

Les membres du groupe sectoriel logistique du Bu­reau national de la gestion des risques et catastrophes (BNGRC) se disent fin prêts, face à la saison cyclonique. Soutenus par le Programme alimentaire mondial (Pam) et le Global logistics cluster, les responsables à tous les niveaux veillent au grain.

« On s’est déjà préparé activement. Des exercices de simulation ont été déjà effectués avec la participation des communautés locales », de source auprès d’un responsable, joint au téléphone.

Grâce à l’appui du Pam et de la Banque africaine de développement (Bad), la coopération Sud-Sud sur la gestion des risques et des catastrophes a pris une di­mension plus importante. Le BNGRC est parvenu à actualiser les documents opérationnels, la gestion de l’information et de la coordination, la structuration institutionnelle en matière de Gestion de risques et catastrophes (GRC) ainsi que d’autres domaines rentrant dans ce cadre.

Sera R.

Les commentaires sont fermées.