Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Faribolana Sandratra : 2019, une année de célébrations

Faribolana Sandratra : 2019, une année de célébrations

L’année se termine sur une note positive pour Faribolana Sandratra, qui fête ses 30 ans au service de la littérature. L’heure est au bilan. « Je vis ma langue maternelle pour sacrer ma terre », est le mot d’ordre de la célébration qui a démarré le 11 janvier à l’Académie malgache Tsimbazaza. 10 écrivains ont été élevés au rang d’Officier de l’Ordre des arts, des lettres et de la culture et 13 promus Chevaliers de l’ordre des arts, des lettres et de la culture à cette occasion.

Le temps fort du jubilé a eu lieu en juillet dans la salle Dox, à la bibliothèque nationale Anosy, autour d’une exposition rétrospective, conférence-débat et rencontre avec les auteurs. Pour couronner le tout, Fianarantsoa a abrité au mois d’octobre l’assise nationale de Faribolana Sandratra.

« Avec la nouvelle section qui vient d’ouvrir ses portes à Faratsiho en novembre, Faribolana Sandratra compte 360 membres  sur le territoire national. Depuis ces trois décennies, 110 livres sont publiés. Trois nouveaux titres sont en gestation dont un recueil de poèmes, de nouvelles et de riankalo », a argumenté Norbert Eugène Rabemahafaly plus connu sous le nom de Ranoë, coordinateur national de Faribolana Sandratra.

Pépinière de la littérature

Autant dire que le cercle des poètes et des écrivains malgaches a traversé allégrement le temps. Au fil des années, il s’est affirmé comme une grande pépinière de la littérature malgache, faisant germer le talent d’une bonne grappe de poètes et d’écrivains. On notera tout particulièrement les regrettés Solofo Jose et Elie Rajaonarison.

Faribolana Sandratra a apposé son empreinte dans la sphère culturelle grâce notamment à « Tononkalo mitety va­zantany » qui amène l’art au plus près du public. Le récital de poèmes périodique a été une occasion de présenter sa revue mensuelle « Ambioka » et de nouveaux ouvrages.

Joachin Michaël

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique