Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Crevette : fermeture de la pêche

Crevette : fermeture de la pêche

Ouverte le 25 février, la pêche crevettière est fermée depuis le 1er décembre à 00 h dans toutes les eaux territoriales de Madagascar, selon l’arrêté du ministère de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche en date de vendredi. L’ouverture de la prochaine campagne n’est pas encore définie, mais sera déterminée ultérieurement.

«La campagne de crevette est fermée à partir du 1er décembre 2019 à 00 heure dans toutes les zones de pêche de Madagascar pour toute forme de pê­cherie, qu’elle soit industrielle, artisanale ou petite pêche », stipule l’arrêté dans son article premier. Un repos biologique né­cessaire à la production normale des crevettes, justifie notamment cette disposition.

Dans la foulée, le mi­nis­tère a rappelé que chaque société de pêche, collecteur et revendeur de crevette doit déclarer au plus tard le 10 décembre au­près des directions régionales de la Pêche ou du ministère en charge de la pêche, ses états de stocks en date du 30 novembre 2019.

Par ailleurs, chaque ar­mement est également tenu de soumettre à la direction de la Pêche et au Centre de surveillance de pêche, le programme de carénage ou autres motifs de déplacement de ses navires durant la période de fermeture de la pêche.

Le label crevette de Madagascar

Alors que Madagascar a produit environ 10.000 tonnes de crevettes il y a de cela une décennie, la production a chuté à près du quart à cause des im­pacts du changement climatique planétaire. Mais au fil des années, elle s’est améliorée et l’aquaculture qui tend à se détacher de la production uniquement de la pêche, se développe.

La pêche crevettière a affiché un résultat plus que notable au cours de l’année 2017, grâce à des exportations évaluées à 9.280 tonnes, contre 8.600 tonnes en 2016. Gage de la qualité, la crevette malgache se veut être une référence sur le marché mondial, malgré sa faible part de marché.

Certes, la crevette de Madagascar ne représente que 1% de la production mondiale, avec une production annuelle située entre 7.000 et 9.000 tonnes. Néanmoins, elle fait partie des meilleures crevettes du monde. La ma­jorité de la production malgache est destinée

à l’exportation vers les Etats-Unis, la Chine, le Japon, l’Afrique du Sud, la France, l’Espagne, le Portugal, l’Italie, l’Angle­terre…

Du reste, le Groupe­ment des aquaculteurs et pêcheurs de crevettes de Madagascar (GAPCM) a présenté le label Crevette de Madagascar en avril 2017 pour démontrer que la Grande île parvient même à fournir un produit d’excellence sur le marché international.

 

Arh.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique