Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

De la capitale à Antsirabe : Clap de fin pour le Tim

Déroute. Le parti Tim est le grand perdant des communales qui ont profondément mo­difié l’échiquier politique dans la capitale et à Madagascar en général. Une page se tourne et une autre s’ouvre.

Les élections se suivent et se ressemblent pour le parti Tiako Madagasikara (Tim). Après son débâcle à la présidentielle et aux législatives, le Tim vient aussi de tomber de son piédestal aux communales. Au vu des résultats provisoires, la formation politique de l’ancien président, Marc Ravalo­manana, commence à se rendre compte que les dés sont jetés. La messe est dite.

C’est tout un symbole. Le Tim a complètement perdu le nord, notamment à Antanana­rivo et à Antsirabe. Longtemps considérée comme fief du parti depuis des décennies, la capitale est en train de changer de main. Il faut reconnaitre que le bilan de la maire sortante laisse à désirer et n’a pas été facile à défendre.

Démocratie

Même scénario à Antsirabe. La ville d’Eau, autrefois chasse gardée du clan Ravalomanana, a échappé au Tim quand un indépendant a gagné les élections en 2015. Depuis, le Tim a eu du mal à trouver son fil d’Ariane à Antsirabe qui est actuellement en train de tomber dans l’escarcelle du parti présidentiel par le biais du Dr Unoh. Une personnalité bien connue dans cette localité.

Le candidat Tim, Guy Rivo Randrianarisoa, a d’ailleurs réagi hier sur les réseaux so­ciaux et a reconnu sa défaite. « Selon les tendances provisoires, je suis battu à Antsirabe. Je respecte les résultats et la voix du peuple, quelle que soit l’issue. Cela ne m’empêche pourtant pas de faire le bien envers les autres », a-t-il posté tout en remerciant ses soutiens.

Certes, les internautes ont salué cette décision, signe que la démocratie avance lentement, mais à vrai dire et à plus d’un titre, le changement apporté par l’IRK a infligé une cuisante défaite au Tim. Nouveau paysage politique à Madagascar.

Depuis 12 ans, entre 2007 et 2019, le duel entre les partisans de Marc Ravalo­manana et l’actuel chef de l’Etat, ont en effet marqué les vicissitudes politiques de la Grande île. A chaque élection, cela tourne à l’avantage de l’actuel locataire d’Iavoloha.

En tout cas, au même titre que le HVM, au fil du temps, le Tim est allé aussi droit dans le mur, Sa notoriété est réduite comme une peau de chagrin.

 

J.P

Les commentaires sont fermées.