Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

A la veille des Communales : un candidat d’Ankadikely Ilafy est décédé

A la veille des Communales : un candidat d’Ankadikely Ilafy est décédé

Mangaharinivo Ramiakamanana, dit Manga, candidat à la mairie sous la bannière du MMM, à Ankadikely llafy, est mort d’une insuffisance rénale, avant-hier, à l’âge de 59 ans.

D’après sa sœur, Fara Ramiakamanana, «Il était au mieux de sa forme durant la dernière ligne droite de la campagne électorale, mais le stress accumulé et le gros coup de fatigue ont eu raison de sa santé».

Avant sa mort, Manga était le 3e adjoint au maire de la Commune rurale d’An­kadikely Ilafy. Il y travaillait depuis 11 ans.

«Manga a consacré une grande partie de sa vie à Ankadikely Ilafy. Il était le mieux placé pour connaître les besoins et les attentes de la population de sa commune natale. Il avait acquis suf­fi­samment d’expérience. C’est pourquoi il s’était porté candidat à la mairie», a-t-elle évoqué.

Six candidats décédés

Six candidats au poste de maire et un au poste de conseiller municipal sont décédés avant le jour des élections, à travers le pays. La plupart d’entre eux sont morts accidentés. Selon la Commission électorale na­tionale indépendante (Ceni), en cas de mort subite d’un candidat au maire, la loi stipule que seul le parti ou le groupe de partis qui a présenté le candidat décédé, a le pouvoir de le suppléer, avant la proclamation des résultats.

ATs.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique