Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Miss Monde 2019 : Valérie Binguira, du rêve au cauchemar

Miss Monde 2019 : Valérie Binguira, du rêve au cauchemar

Le rêve enchanté de Valérie Binguira, Miss Madagascar 2019, de faire figure de proue sur le plateau de Miss Monde cette année, vire finalement au cauchemar. Attendue comme une lettre à la poste, la fameuse invitation  est restée lettre morte alors que, toute les prétendantes devaient faire acte de présence à Londres avant le 20 novembre. Elle crie du scandale sur les réseaux sociaux et pointe à nouveau du doigt le Comité miss Madagascar (CMM) qui à son tour, a décidé de se dissoudre.

Et l’affaire Miss Madagascar continue de défrayer la chronique. Hier, le désaccord entre le CMM et Valérie Binguira a atteint son comble. Dans le désarroi, après s’être rendue compte que sa participation est compromise, Valérie Binguira a vivement réagi sur les réseaux sociaux et accusé le CMM de ne pas respecter l’accord signé, en présence du ministère de Tutelle, le 7 novembre.

En fait, cet accord stipule que le CMM s’occupera de l’inscription et de l’assistance technique de Valérie tandis que ses partenaires prendront en charge les dépenses à Londres et le coaching. «Nous n’avons pas reçu la lettre d’invitation au Miss Monde 2019», a communiqué Valérie Binguira sur les réseaux sociaux. Pour elle, le CMM, le premier responsable, a fait faux bond.

Le suspense a pris fin, la Miss Madagascar brillera par son absence à Londres. Ce sera pour la prochaine fois, peut-être !

Le CMM  se dissout

De son côté le CMM a donné une conférence de presse hier, à La Terace Antanimena. «Nous sommes étonné du communiqué de Valérie Binguira», a annoncé Christelle Rakotoniaina du CMM.

« Anthony, manager de Valérie Binguira est venu chez nous ce matin pour régler quelques points avant la tenue de cette conférence de presse. Ainsi, il a été convenu  de dissoudre le CMM et  de donner une seconde chance à Valérie Binguira, lors de la prochaine édition Miss Monde 2020, parce qu’elle ne se sent pas prête, physiquement et moralement, cette année. Cette décision ne dépendra plus du CMM mais des organisateurs du Miss Monde », a-t-elle continué.

«Valérie Binguira nous a communiqué son choix, trois jours après l’accord signé au ministère. Et pourtant, après avoir expliqué la situation auprès des responsables du Miss Monde, ce dernier avait accepté notre participation. Notons que pour participer à ce concours de beauté d’envergure mondiale, plusieurs procédures devront être effectuées depuis le mois de mars. Après notre hésitation et surtout ce désistement de dernière minute, notre pays et le CMM pourraient être mal vus, à l’échelle internationale», a expliqué Christelle Rakotoniaina.

Ainsi comme convenu, le CMM est actuellement dissout. Le nouveau comité sera mis en place prochainement, et sera composé d’une ancienne Miss Madagascar, d’un ancien membre du CMM, d’un membre du ministère, d’un journaliste et d’un représentant de la société civile.

Holy Danielle

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique