Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Faible empreinte carbone : la centrale solaire d’Ambatolampy certifiée

Faible empreinte carbone : la centrale solaire d’Ambatolampy certifiée

Mise en service en juillet 2018, la centrale photovoltaïque d’Ambatolampy, exploitée par la société Green Yellow, vient d’obtenir une certification carbone. Ce site solaire d’une capacité de 20 MW produit jusqu’à 32 GWH par an d’électricité qui alimente le Réseau interconnecté d’Antananarivo (Ria).

Grâce à la faible em­preinte carbone de la centrale solaire d’Ambatolampy, elle vient d’acquérir une certification carbone. Il s’agit d’un mécanisme mis en place par les Nations unies pour encourager les entreprises à investir dans des projets vertueux, dans un con­texte où la préservation de l’environnement est devenue un pilier du développement.

« Avec une production de 32 GWH par an, la centrale solaire d’Ambatolampy permet d’économiser jusqu’à 25.000 tonnes de CO2 chaque année, soit l’équivalent de 100 millions de km réalisés par une voiture ou encore 2.500 fois le tour de la terre. De plus, une centrale thermique qui a la même production consomme entre 8 à 10 millions de litres de gasoil », a expliqué Pierre Egot, directeur océan Indien et Afrique Australe, lors d’une descente effectuée sur le site d’Ambato­lampy, hier.

D’ici un an, après la publication des rapports de plusieurs audits, Green Yellow procèdera à la vente de son crédit carbone. « La rémunération de crédit carbone coûte entre 1 et 2 euros la tonne. Ce prix est assez faible pour un investissement initial de 20 millions d’euros sur le site d’Amba­tolampy. Cependant, cela permet à de grandes entreprises comme les compagnies aériennes de compenser l’émission de CO2 dû à leurs activités », a enchaîné Pierre Egot.

Extension du projet

Par ailleurs, Green Yel­low passera prochainement à la deuxième phase de son projet à Ambato­lampy. « Les études pour l’installation de 70.0000 pan­neaux photovoltaïque supplémentaire pour une puissance de 20 MW sont actuellement achevées, les discussions avec l’Etat et la Jirama également », a fait savoir Donnat Rambatoson, di­recteur de développement de Green Yellow.

Opérationnelle depuis maintenant un an et demi, la ferme photovoltaïque développée par Green Yellow à Ambatolampy s’étale sur une superficie de 28 ha. C’est la plus grande centrale solaire dans l’océan Indien qui permet de couvrir les besoins en électricité d’environ 50.000 ménages, tout en répondant à la demande croissante d’énergie liée au développement industriel de la région du Vakinaka­ratra.

Pour rappel, la société a signé un contrat d’achat d’électricité d’une durée de 25 ans avec la Jirama, la compagnie d’eau et d’électricité malgache.

Riana R.

 

Les commentaires sont fermées.