Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Ensemble vers la mairie

Ensemble vers la mairie

Plus que quatre jours avant la clôture de la campagne électorale et les candidats jouent leur dernière carte pour épater la galerie. Les rues de la capitale restent toujours sales, mais des opérations de nettoyage sont constatées ici et là. En effet, campagne électorale oblige et tous

les candidats s’y mettent. Ce qui est une bonne chose pour la capitale puisque les ordures sont ramassées, les embou­teillages sont, certes encore monstres, mais des efforts sont constatés pour les réduire. Certains citoyens se plaisent même à dire que la campagne électorale devrait durer toute l’année.

Au final, on se rend compte que tout n’est qu’une question de bonne volonté et qu’ensemble, rien n’est impossible. Le scrutin du 27 novembre ne devrait donc n’être qu’une simple formalité puisque quiconque le remportera devrait normalement être aidé par ses adversaires, si l’on suit bien évidemment la logique du déroulement de la campagne électorale.

En effet, le bénévolat des candidats durant cette période de propagande apporte déjà quelques améliorations dans la Ville des Mille. Pourquoi s’arrêter donc en si bon chemin ? La politique devrait-elle réellement avoir sa place dans la course à la Magistrature de la ville ? Le coach des Barea, Nicolas Dupuis, a demandé hier la réhabilitation totale du stade de Mahamasina pour donner plus de chance aux joueurs de s’améliorer.

Cela ne signifie cependant pas qu’il arbore les couleurs du régime qui a effectivement eu l’intention manifeste de rénover le stade. Cela ne devrait pas non plus élever l’égo de ce dernier. Devrait-on, peut-être, arrêter de voir le mal partout et mettre les divergences politiques de côté ? Votons en connaissance de cause.

T.N

Les commentaires sont fermées.