Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Abhay Kumar, ambassadeur de l’Inde à Madagascar : « La poésie a une place importante dans ma vie »

Abhay Kumar, ambassadeur de l’Inde à Madagascar : « La poésie a une place importante dans ma vie »

Passionné de la littérature, surtout de la poésie, Abhay Kumar, ambassadeur de l’Inde à Madagascar organise mensuellement une rencontre littéraire dénommée « La lit Tanà », avec des écrivains et poètes malgaches, dans le but de favoriser les échanges et partages. Ayant sept collections de recueils de poèmes, il nous livre l’importance de cet art dans sa vie, même en tant que diplomate.

* Les Nouvelles : Pour vous, la poésie a  une valeur exceptionnelle, pourquoi ?

– Abhay Kumar, ambassadeur de l’Inde à Madagascar : C’est un art ancien qui permet de garder la mémoire, l’histoire. Cette figure de style vient naturellement comme une expression pure des êtres humains. Les poèmes sont intemporels, qu’ils soient écrits jadis ou oraux, le sentiment aperçu reste le même. Pour moi, c’est un médium que j’utilise pour m’exprimer, parfois, pour canaliser mon discours.

* Actuellement, vous possédez sept collections de recueils de poèmes, de quoi parlent-elles ?

– La plupart de ces livres renferment des anciens poèmes indiens traduits en anglais. Sur ce volet, j’organise un événement littéraire qui se déroule chaque mois à l’Ambassade à Tsaralalàna. J’invite plusieurs poètes et écrivains malgaches à traduire quelques anciens textes en versions malgache et française. Comme les poèmes gardent la mémoire, ils permettent ainsi de dévoiler la culture indienne. En outre, quelques-uns de ces livres parlent des pays et grandes villes des quatre coins du monde.

* Etant diplomate, les poèmes occupent donc une place importante dans votre vie professionnelle…

– Effectivement, je voyage beaucoup et rencontre ainsi de nouvelles civilisations, de nouvelles cultures. La beauté des villes m’inspire, comme l’architecture, les monuments… Quand je m’installe dans une ville, j’écris des poèmes. Depuis mon arrivée à Madagascar au mois de mars, j’ai déjà écrit quelques textes sur les taxis de la capitale ou encore les yeux des lémuriens…

* A propos de la relation bilatérale entre nos pays, quels sont vos prochains projets ?

– Nous avons effectivement plusieurs projets dans divers domaines, tels que la nouvelle technologie, l’agriculture, l’éducation, et aussi la culture. A partir de l’année prochaine, nous lancerons un festival culturel qui mettra à l’honneur la danse, la musique, le cinéma…

Holy Danielle

 

Les commentaires sont fermées.