Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

En meeting à Ambohipo : Naina Andriantsitohaina répond à ses détracteurs

En meeting à Ambohipo : Naina Andriantsitohaina répond à ses détracteurs

De Tsiadana à Ambohipo, en passant par Ambolokandrina et Antsahamamy, c’est dans le 2e arrondissement que le candidat de l’IRK a poursuivi ses déplacements, hier. A cette occasion, dans un discours très offensif, le candidat Naina Andriantsitohaina a répondu aux attaques de ses concurrents, à propos de son programme.

«Certains passent leur temps à dénigrer notre programme comme quoi c’est une utopie (…). C’est normal, car ils ont passé des années à ne rien faire», a déclaré le candidat n°4 sans pour autant citer des noms.

En effet, ces jours-ci, certains candidats ne cherchent qu’à égratigner leur concurrent au lieu de faire connaitre leur projet pour la capitale. Serein, le porte-étendard de l’IRK martèle en tout cas ses principaux défis pour la capitale. «Tout ce que nous disons, nous le ferons. On ne fait pas de promesse en l’air. On ne dit que des choses réalisables. Quand nous disons que nous allons construire 200 toilettes publiques par an, c’est que cela va se faire», a-t-il poursuivi.

Naina Andriantsitohaina n’a d’ailleurs pas manqué de lancer une pique aux autres candidats qui continuent de promettre alors qu’ils ont eu largement le temps de réaliser des projets ces dernières années. «Nous avons visité plusieurs quartiers aujourd’hui. Il n’y a ni eau ni électricité tandis que les rues sont en mauvais état. Voici ce que nous allons faire : nous allons tout de suite installer des poteaux électriques. Nous ne passons pas notre temps à discourir, on travaille», a-t-il renchéri.

L’ancien ministre des Affaires étrangères rappelle par ailleurs son credo. «On ne fait pas de discrimination, on est tous ensemble. Chacun doit apporter sa contribution au développement de notre capitale».

Auparavant, l’élue du 2e arrondissement, Lanto Ra­ko­tomanga, a également enfoncé le clou. «Nous ne sommes pas là pour dire du mal des autres, mais il y a des réalités qu’on ne peut cacher : notre ville n’évolue pas. Cette fois, il faut se mobiliser en masse pour faire élire le candidat n°4 et ses conseillers», a-t-elle scandé, tout en soutenant que le candidat Naina Andriantsito­haina est une personnalité qui respecte ses engagements.

J.P

Les commentaires sont fermées.