Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Tourisme durable : black Lemur Camp remporte un prix à l’international

Tourisme durable : black Lemur Camp remporte un prix à l’international

Black Lemur Camp, situé dans le village d’Anjahakely, au cœur de l’aire protégée d’Andrafiamena Andavakoera (région Diana) a remporté le prix du « meilleur projet touristique mondial » au British guilde for travel writers international Tourism Awards 2019, le 3 novembre. La biodiversité exceptionnelle d’Andavakoera, également refuge du Pro­pithèque de Perrier  ou Sifaka noir, a permis à Black Lemur de remporter ce prix international.

En effet, les sifaka noirs de Perrier font partie des primates les plus menacés au monde. Près d’une centaine survivent actuel­le­ment au nord de Madagascar, dans le parc d’Andra­fiamena Andavakoera, un site géré par Fanamby.

 La construction du Black Lemur Camp est née de l’initiative de Fanamby d’investir dans le tourisme durable et communautaire pour assurer la conservation de la biodiversité. L’entreprise sociale Sahanala qui gère actuellement le Black Lemur Camp sous le label Friendly Camp contribue à l’amélioration du quotidien de la communauté locale grâce à son soutien à l’éducation, à travers le recrutement de professeurs pour l’Ecole primaire publique d’Anjahakely. Elle se distingue également par son engagement dans l’agriculture durable à travers son soutien aux producteurs de riz parfumé, toujours dans le même village.

A propos du British guilde for travel writers international Tourism Award 2019, il récompense chaque année des projets touristiques dans trois catégories : le meilleur projet touristique au Royaume-Uni et en Irlande, le meilleur projet touristique en Europe et le meilleur projet touristique mondial. C’est Hilary Bradt, la fondatrice des guides de voyage Bradt travel guide, qui a nominé le Black Lemur Camp. Elle y a séjourné en 2018.

Riana R.

Les commentaires sont fermées.