Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Championnats d’Afrique d’haltérophilie : Madagascar règne à domicile avec onze métaux précieux

Championnats d’Afrique d’haltérophilie : Madagascar règne à domicile avec onze métaux précieux

Avec quatre médailles d’or, gagnées samedi dernier au gymnase d’Ankorondrano, Madagascar totalise 11 titres  aux Championnats d’Afrique zone 3 d’haltérophilie et caracole en tête du classement général. Deux records continentaux à la clé.

Happy end pour les haltérophiles malgaches. Ils ont terminé en beauté les sommets africains zone 3 en rajoutant quatre médailles d’or de plus dans leur escarcelle, samedi au gymnase d’Ankorondrano, lors de la dernière journée de la compétition. L’occasion pour eux de porter à 11 le nombre de médailles d’or récoltées en plus des deux médailles d’argent durant les deux jours de compétition. Ils n’ont laissé que des miettes à leurs adversaires en terminant loin devant  le Cameroun (3 Or, 1 Argent) et Maurice avec une médaille d’or.

Une véritable démonstration de force à domicile pour les protégés de Thomas d’Aquin Rakotoarisoa qui ont mieux signé deux nouveaux records africains. Rosina Randafiarison a réactualisé son propre record continental de 70 à 71 kg à l’arraché chez les 45 kg dames. Tojo Andriantsitohaina a de son côté, signé un nouveau record continental de 136 kg à l’arraché chez les 67 kg hommes en effaçant l’ancien record de 134 kg signé par l’Egyptien Ahmed en avril. Avec ce résultat, l’équipe d’Harinelina Randriamanarivo, président de la Fédération malgache d’haltérophilie, de musculation et culturisme, a fait un nouveau pas vers la qualification aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020.

Durant cette dernière journée de la compétition, Elisa Vania Ravololoniaina a donné le ton chez les 54 dames en soulevant une charge de 82 kg à l’arraché et 100 kg à l’épaulé-jeté, ce qui fait un total olympique de 182 kg.

Une pluie d’or

Dès lors, une pluie de médailles d’or s’est abattue sur le camp malgache à Ankorondrano. Volamena s’est offerte le titre chez les 71 kg dames (53 kg arraché et 73 épaulé-jeté), tandis que Claudio Randrianavalona a fait le show chez les 89 kg hommes en soulevant la barre à 120 kg à l’arraché et 160 kg à l’épaulé-jeté, soit 209 en total olympique. Sergio Wella chez les 96 kg a remporté la quatrième médaille d’or malgache durant cette dernière journée en soulevant une charge de 115 kg à l’arraché et 150 kg à l’épaulé-jeté.

Le rideau est donc tombé sur ce sommet africain zone 3. Les prochains rendez-vous sont fixés en décembre à Qatar avec l’International Cup, puis en février 2020 en Ouzbékistan avec le tournoi de la Solidarité Arabe et deux mois après à Maurice aux Championnats d’Afrique.

Soafara Pharlin

 

Les commentaires sont fermées.