Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Haltérophilie – Championnats d’Afrique zone 3 : Sept médailles d’or pour démarrer

Haltérophilie – Championnats d’Afrique zone 3 : Sept médailles d’or pour démarrer

Madagascar s’offre une razzia de sept médailles d’or hier, au gymnase couvert d’Ankorondrano, lors de la première journée des Championnats d’Afrique zone 3 d’haltérophilie.

Les leveurs de fonte malgaches en lice ont commencé très fort. Nos porte-fanions ne voulaient rien partager et ont raflé les sept or, la quasi-totalité des médailles en jeu. Grâce à cette belle récolte, Madagas­car se hisse à la première place sur les sept pays en lice, à savoir, l’Afrique du Sud, le Cameroun, Maurice, le Lesotho, le Botswana et les Comores.

Habituée à ravir de l’or, Rosina Randafiarison a ré­édité son exploit chez les 45 kg dames. Mieux, sans ad­versaire à sa taille, la triple médaillée d’or d’Afrique a réactualisé son propre re­cord continental de 70 à 71 kg à l’arraché. A l’épaulé-jeté, elle a atteint la barre des 85 kg et domine les débats avec un total olympique de 156 kg. Une vraie démonstration de force pour celle qui, depuis le début de la saison, totalise 14 médailles d’or toutes compétitions in­ternationales confondues.

Chez les 59 kg, Sarah Angeline a également brillé en or à l’arraché (70 kg), à l’épaulé-jeté (80 kg) pour un total olympique de 150 kg. Quant à Ny Hasina Sabrina (49 kg), elle a remporté la médaille d’or avec 68 kg à l’arraché, 85 à l’épaulé-jeté pour un total olympique de 140 kg.

Seule la médaille d’or des 55 kg échappe au camp malgache chez les dames. Sarika Bakoliharison a effectivement subi la loi de la Mau­ricienne d’origine malgache, Hanitra Roilya Ranaivoa­risoa. Cette dernière, multiple championne d’Afrique, l’a remporté avec une charge de 176 kg au total olympique.

Sans faute des hommes

Dans les hostilités masculines, Madagascar a réalisé un sans faute en remportant les quatre médailles d’or en jeu. C’est grâce à la belle prestation des deux frères Tojo (67g) et Eric Andrian­tsitohaina (61 kg), de Tiana Michel (73 kg) et de Jean Louis Ricardo (55 kg). Dans son escarcelle, Madagascar rajoute une médaille d’argent chez les 73 kg, grâce à Ravo Cadeau.

Le président de la Fédé­ration malgache d’haltérophilie, Harinelina Randria­ma­narivo, est le premier à se réjouir de ce bon résultat. «Les athlètes malgaches ne sont plus loin de Tokyo grâce à leur belle prestation durant les cinq tournois qualificatifs, y compris ce rendez-vous organisé sur le sol malgache. La disqualification des Egyptiens, en raison de dopage, nous permettra également de mieux avancer dans cette quête», a-t-il dé­claré.

Le ministre de la Jeu­nesse et des Sports (MJS), Ti­noka Roberto, présent à la cérémonie d’ouverture de la compétition, a souligné que «l’organisation de cette joute africaine, une grande première pour la Grande île, est un signe de reconnaissance pour la fédération après son effort louable». Ce jour, le camp malgache affiche encore sa fougue pour aller à la conquête de médailles.

 

Soafara Pharin

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique