Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Débat en vue des communales : Naina Andriantsitohaina a montré l’exemple

Débat en vue des communales : Naina Andriantsitohaina a montré l’exemple

Les cinq candidats en lice aux élections communales de la capitale ont participé à un premier face-à-face, devant les employés de la Commune urbaine d’Antananarivo hier, à l’Hôtel de ville Analakely. Contrairement aux autres qui n’ont eu cesse de verser dans la critique, Naina Andriantsitohaina a montré l’exemple en restant dans la ligne du débat.

Ce premier face-à-face a duré plus de trois heures. Une occasion pour chaque candidat à la mairie de la Capitale de donner leurs avis sur quelques points résumant notamment les problèmes rencontrés par les habitants, mais aussi la Commune elle-même.

Au vu de la manière dont le débat s’est déroulé, le candidat numéro 4, Naina Andriantsitohaina, s’est démarqué par rapport aux autres. Ses réponses  à une série de questions restaient en effet dans l’angle des sujets discutés.

C’était par exemple la question par rapport à la gestion des ordures de la ville d’Antananarivo. Au lieu de renvoyer la responsabilité à l’Etat ou à la municipalité comme ses autres adversaires, Naina Andriantsitohaina a présenté des solutions concrètes, notamment la transformation des ordures en électricité, mais également leur collecte et transport dans chaque quartier pour éviter leur amoncellement.

Acharnement

Par ailleurs, certains qui ne disposent pas de programme sérieux, ont dévié du sujet principal pendant un certain moment. Ils se sont même acharnés sur leurs adversaires, au lieu de développer leur projet par rapport aux questions posées.

Au final, certains se sont fait remarquer par leur véhémence et leur critique gratuite que par leur projet de société. Une situation qui a, pendant un certain temps, provoqué le mécontentement de l’assistance, de sorte que le débat a dû être interrompu durant quelques minutes. En effet, les membres du personnel de la Commune urbaine d’Anta­nanarivo attendaient que les candidats exposent leur vision pour la capitale au lieu de formuler des reproches.

Quoi qu’il en soit, les interventions des candidats présentaient un point commun. Ils ont pratiquement insisté sur la nécessité de mettre fin à la situation qui prévaut actuellement à Antananarivo, notamment en remettant de l’ordre dans la gestion de la mairie.

Tsilaviny Randriamanga

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique