Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Renouveau de la capitale : le candidat Naina A. fait son Velirano

Renouveau de la capitale : le candidat Naina A. fait son Velirano

Naina Andriantsitohaina a lancé sa campagne hier, à Mahamasina, en dressant d’emblée ses principales priorités. La revalorisation de la capitale passe, selon lui,  par la lutte contre la corruption ou encore la promotion du bien-être de la population. Le candidat a déclaré qu’il n’est intéressé ni par l’argent, ni par la gloire, mais il est candidat par amour de la ville d’Antananarivo.

«J’ai écouté la population dans chaque quartier d’Antanana­rivo. J’ai entendu ses souhaits, ses do­léances et ses craintes. Antana­narivo, la capitale de Madagas­car retrouvera ses valeurs et sa place (…), à savoir une ville moderne, propre, verte et calme ». C’est ainsi que le candidat Naina Andrian­tsito­haina a lancé son discours-programme hier, devant une assemblée des représentants des partis et des associations.

Durant une quarantaine de minutes, il a affiché sa volonté de redorer le blason de la capitale délaissée et d’aider la population laissée pour compte. Entre temps, Naina Andriantsito­haina a pointé du doigt la gestion catastrophique de la ville, le manque de transparence et de vision. « Antana­narivo sera la fierté de Mada­gascar », a-t-il martelé.

 A ce titre, le candidat à la mairie de la capitale a insisté sur la bonne gouvernance et la nécessité de remettre de l’ordre  dans la gestion de la ville.  Il a particulièrement mis l’accent sur  «la lutte contre la corruption qui sera l’un des piliers de la gestion de la ville. Elle sera rigoureuse et impartiale. Il n’y aura pas de tolérance », a-t-il lancé.

Auparavant, le candidat n°4 a souligné que les comptes de la CUA seront transpa­rents. Il a d’ailleurs dénoncé qu’à l’heure actuelle, seulement 50% des taxes foncières entrent dans la caisse de la Commune, soit 8 milliards d’ariary sur 16 milliards. La somme restante passe à la trappe alors qu’elle devrait permettre à la Commune d’investir dans des infrastructures.

Défis

Naina Andriantsito­haina est désireux de se mettre à l’écoute des fokontany et de responsabiliser les chefs quartiers, lors de la prise de décision dans leur « fief ». « La Commune a le devoir de répondre aux attentes de la population », a-t-il avancé à ce propos.

En tout cas, afin d’appuyer chaque fokontany, le candidat prévoit d’augmenter le nombre des toilettes publiques  à 250 par an,  250 bornes-fontaines par an, la sécurisation, le soutien au RF2 dans la gestion et la collecte des ordures ou encore l’appui aux pompiers dans chaque arrondissement.  Le candidat Naina Andrian­tsito­haina prévoit également de mettre en place une brigade où la Police nationale et la Police municipale collaborent dans l’intérêt de la ville.

A part le budget de la ville et l’apport de l’Etat central, le postulant au premier magistrat de la capitale entend, du reste, solliciter le soutien des partenaires techniques et financiers. « J’ai déjà travaillé avec les bailleurs de fonds lorsque j’étais représentant du secteur privé et ministre des Affaires étrangères. Il y a une confiance mutuelle, mais ont doit continuer à travailler », a-t-il plaidé.

Il semble en effet que des partenaires sont prêts à soutenir la CUA. En tout cas, l’ancien ministre des Affai­res étrangères dispose d’un atout de taille qui n’attend qu’à être exploité. Comme il l’a d’ailleurs signalé lors de son allocution.

J.P

Suppression d’Easy Park 

Afin de réduire les embouteillages, le candidat Naina Andriantsitohaina ambitionne de réorganiser les flux de circulation des véhicules à travers notamment un nouveau plan. Les parkings existants seront améliorés tout en créant des nouveaux. Sur ce, il n’a pas manqué de souligner la gestion du parking du centre-ville qui ne sera plus sous la férule de la société « Easy Park ». Cette annonce a reçu une salve d’applaudissements de l’assistance.

D’ailleurs, « Easy Park » ne fait plus l’unanimité auprès des usagers. Dans ce registre, le contrôle technique des taxis ne fera plus partie des attributions de la CUA à travers l’Omavet. Le candidat estime qu’il faudrait confier cette procédure au ministère des Transports à travers notamment la Direction générale de la sécurité routière.

Les huit grands axes du programme du candidat n°4

– Améliorer et promouvoir le bien-être de la population

– Lutte contre la corruption, bonne gouvernance et transparence dans la gestion communale

– Le petit commerce, pilier du développement économique de la ville. L’entreprenariat acteur de son développement

– Lutte contre les embouteillages

– Le sport et les loisirs, vecteurs de la cohésion sociale des jeunes

–  Antananarivo, ville verte

– Antananarivo, capitale culturelle et historique

– Promotion de l’habitat décent et revalorisation du parc immobilier

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique