Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

MDN : «Halte aux actes de déstabilisation»

MDN : «Halte aux actes de déstabilisation»

S’adressant aux responsables et éléments des forces de défense et de sécurité (FDS) dans la région Diana, le gé­né­ral Richard Rakotonirina, mi­nistre de la Défense nationa­le, n’y est pas allé par quatre chemins, vendredi au Cemes d’Antsiranana, pour dénoncer les agissements de certaines personnes mal in­ten­tion­nées qui se livrent à des actes de déstabilisation menaçant la paix et la sécurité.

«Nous n’avons pas d’ennemis venant de l’extérieur, mais plutôt des adversaires internes qui utilisent divers moyens pour créer des foyers de tension ici et là. A titre d’exemple, le problème d’insécurité a plus ou moins été maîtrisé dans l’ensemble du pays, grâce à la forte mobi­lisation des forces de défen­se et de sécurité. Mais les trub­lions trouvent toujours d’autres moyens pour tout saper. Pas plus tard que durant les épreuves de baccalauréat, des sujets d’examen ont fuité, provoquant ainsi un phénomène de panique parmi les candidats. C’est malheureux d’en arriver là. Ce n’est ni plus ni moins que des actes de déstabilisation», a-t-il soulevé.

Au cours de cette causerie morale à l’intention des responsables et éléments des FDS, le ministre n’a pas omis de rappeler que ces derniers doivent assumer leur res­ponsabilité en leur âme et conscience et travailler avec professionnalisme, tout en respectant l’éthique, la déontologie et la loi.

«Nous avons comme mis­sion de faire respecter la loi, donc nous sommes les premiers à devoir la respecter. Il y a des gendarmes, des policiers et des militaires véreux qui sont de mèche avec des malfaiteurs. C’est aussi une autre forme de déstabilisation. Fort heureusement que la situation est tout autre dans la Diana car, d’après les rapports, votre région est classée zone blanche en ma­tière de sécurité, de corruption», a ajouté le ministre.

Notons au passage que la veille de cette rencontre avec les responsables et éléments des FDS, le général Richard Rakotonirina a remis un or­dinateur complet aux Bu­reaux de district de la défense d’Antsiranana I, Nosy Be, Antsohihy et Sambava qui sont en charge du service national, de la gestion des réserves et des dossiers des armes entre les mains des civils.

 

Mparany

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique