Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Madagascar il y a 100 ans

Bassin-abri et port (1)

 

Nous avons vu des armateurs et des commerçants qui faisaient la grimace ; que leur était-il donc arrivé ? Une déception tout simplement. Ils avaient tout d’abord appris avec joie d’après les délibérations des corps constitués qu’on construirait sanstarder un bassin-abri pour leurs voiliers, mais ils trouvent à présent que ce bassin-abri est long à venir. On leur avait dit qu’il serait bientôt fini, mais il paraît qu’il n’est même pas encore commencé. Ils voient arriver avec effroi la saison des cyclones et des raz de marée, et se demandent comment ils protégeront leurs voiliers.

Naturellement on en rend responsable le Service Régional que l’on a pris à partie en lui demandant ce que signifiait cette fumisterie. Il lui est aisé de répondre que, pour avoir la fin, il faut au moins disposer des moyens. Or ce qui empêche les Travaux Publics d’exécuter ce travail, c’est tout simplement le manque d’un raccord de voie.

En effet, ce bassin-abri consistera en un vaste terre-plein qu’on obtiendra en entassant des pierres depuis la jetée de 200 mètres qui existe déjà, jusqu’à la tête Amiot où on remarque une balise. L’énorme quantité de pierres nécessaires pour remplir cet espace long de 800 mètres environ sera amenée de la carrière de Farafate au moyen de wagons sur rails de chemin de fer. Il y a bien des wagons de Farafate à Tamatave, et les wagons pourraient accéder à l’endroit où se construira le bassin-abri en utilisant la voie du boulevard Galliéni. Mais cette voie où circulent continuellement des wagons, en particulier le tramway militaire de l’Intendance, est trop encombrée pour que son utilisation soit pratique.

Il faudra donc, pour arriver au chantier du bassin-abri, utiliser la voie du T. C. E. qui suit le boulevard d’Ivondro, et installer une voie supplémentaire qui passera par le boulevard Joffre. Mais, pour mettre en communication la voie de Farafate avec celle du T. C. E., un raccord est indispensable, raccord qu’il est impossible de trouver sur place. Voilà pourquoi le bassin-abri n’est pas encore commencé.

(À suivre.)

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique