Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Jusqu’au bout

Jusqu’au bout

Faut-il annuler ce Bac à scandale et organiser une autre session spéciale pour mettre vraiment tous les candidats sur un même pied d’égalité ? Cela semble évident et pourtant cela ne l’est pas. Une question cruciale qui revêt beaucoup d’importance et que le ministère de Tutelle, qui a le dernier mot, a déjà donné la réponse « correcte ». Ce qui est fait n’est plus à refaire. Déjà, on a eu recours aux sujets de garde pour boucler, malgré tout, l’épreuve.

En un mot, il n’y aura pas d’annulation. N’y pense même pas. Le ministère de l’Enseignement supérieur est déterminé à aller jusqu’au bout du processus. Après l’examen proprement dit, on procède à la correction des copies puis à la délibération de note avant la publication des résultats officiels. Toutes les mesures sont déjà prises, selon les responsables.

Chacun voit midi à sa porte. Sur les réseaux sociaux, ce Bac 2019 est la risée de tout le monde et fait l’objet d’une moquerie et de sarcasme sans fin. Bac in the night, épreuve nocturne et à la chandelle, tout le monde lançait des « vannes ». Une fuite de sujets du jamais vu, à l’heure d’internet et qui dépasse dans ce sens l’entendement.

Pour le Seces Tana, toutes les conditions sont réunies pour annuler cet examen. Les enseignants chercheurs ne cachent pas leur inquiétude à propos de l’ampleur de cette fuite. Qui sait si cette fraude n’a pas contaminé d’autres régions. Et, qui sait si d’autres sujets se sont trouvés bien avant l’heure, entre les mains des candidats plus discrets, contrairement à ce proviseur et cet élève pris sur le fait.

Certainement, la suite va tenir en haleine les candidats et leurs parents. Car enfin de compte, tout le monde est pénalisé. Et quoi qu’on dise, la situation actuelle sème la confusion et entretient un suspense angoissant.

RA.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique