Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Mention médiocre

Mention médiocre

Cette incroyable histoire vraie de la fuite de sujets du Bac, édition 2019, est le sujet de conversation sur toutes les lèvres. Dans cette affaire, on ne parle plus de graves soupçons ni de fausses rumeurs, des pratiques courantes à chaque examen officiel pour semer le trouble ou la psychose, la fuite est confirmée et grave, ce qui pourrait remettre en cause la crédibilité de l’examen et pire encore, celle des nouveaux futurs bacheliers.

Un proviseur d’un lycée à Imerintsiatosika et un candidat sont dans de beaux draps. Ils ne méritent que la mention médiocre, un mauvais élève et un mauvais « prof », à bannir même du monde de l’éducation. Pris en flagrant délit mardi soir chez eux, en pleine fraude et à coup sûr hâtes d’être mercredi, ils ont dû rendre leurs copies sur le champ.

Il n’y a pas photo, la fameuse fraude a connu de l’ampleur, pas seulement dans quelques centres de Tana, mais également de Toamasina. Devant les faits accomplis, le ministère de Tutelle a essayé de colmater la fuite. Comme solution de rechange, les sujets initialement prévus au programme hier ont été être remplacés au dernier moment.

Sauf que c’était la cacophonie totale dans les centres d’examen, notamment dans la capitale. Les horaires des épreuves ont été complètement chamboulés. Pour la première fois dans l’histoire du Bac à Madagascar, le dernier jour d’examen a fini tard dans la soirée. A 19h, les candidats traitaient encore la matière, les Sciences de la vie et de la Terre, à la lueur de la bougie, surtout dans les centres situés en périphérie comme à Ambohi­mangakely.

Pour le Seces, la situation est inacceptable. Il s’in­digne et réclame tout bonnement l’annulation de cette session 2019. Il n’a pas tout à fait tort, car il n’y a aucune garantie que la fuite n’a pas affecté d’autres régions. Un taux de réussite élevé serait forcément interprété autrement le moment venu.

RA.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique