Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

4e arrondissement : Naina Andriantsitohaina, conscient des difficultés de la population

4e arrondissement : Naina Andriantsitohaina, conscient des difficultés de la population

Le déplacement du candidat de l’IRD dans le 4e arrondissement hier a été un peu particulier. Ces quartiers présentent en effet tous les maux de la capitale, à savoir une haute ville exposée au risque d’éboulement et des bas quartiers sujets à des risques d’inondation permanente.

C’est dans le sillage du député Paul Bert Rahasimanana, alias Rossy, un élu qui connait les besoins des habitants de sa circonscription, que le candidat aux communales Naina Andriatsitohaina a rencontré hier les habitants du 4e arrondissement.

De Mahamasina à An­kaditoho-Marohoho, en passant par Antanimba­rinandriana, Tsimbazaza et Tsarafaritra, la délégation conduite par les deux personnalités ainsi que des chefs quartiers ont poursuivi la visite de proximité afin de connaitre un peu plus les attentes des locaux.

Précarité

Le 4e arrondissement présente en effet un paradoxe propre à la ville d’Antananarivo, celui de la haute ville qui fait face aux défis des habitations entourés de rochers avec des risques d’éboulement ainsi que des bas quartiers qui souffrent des risques d’inondation à chaque période de pluie.

En début d’année, des habitants d’Ampamanta­nana ont d’ailleurs été évacués en raison de la précarité de leur habitation, sauf que la majorité est revenue à la fin de la période de pluie. C’est pour cette raison que le candidat aux communales a visité cet arrondissement pour constater de près la réalité. Une situation à laquelle il ne manquera sûrement pas d’apporter des solutions au moment opportun.

Par ailleurs, à l’instar des autres arrondissements de la capitale, les différents quartiers du 4e arrondissement attendent la réhabilitation du sys­tème d’évacuation d’eau, notamment dans les quartiers bas.

 Il s’agit de l’une des principales doléances de la population de la capitale, tout comme la réorganisation des marchés et de la circulation. Le marché d’Alaka­misy présente un atout économique, mais la circulation des personnes et des véhicules sur les lieux devrait être régulée. Du reste, les habitants du 4e arrondissement attendent aussi  l’approvisionnement en eau et en électricité, l’amélioration des infrastructures scolaires ou encore la réhabilitation des ruelles et escaliers.

 

J.P

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique