Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Psychologue : un métier de l’écoute et de la communication

Psychologue : un métier de l’écoute et de la communication

La compréhension de la souffrance est au cœur de la psychologie. Une faculté qui exige de nombreuses qualités aux professionnels du métier, en particulier le sens de l’écoute et de la communication.

«Le sens de l’écoute et de la communication est la base de la thérapie psychologique. Il permet à nos patients de partager leurs souffrances et nous permet ainsi de mieux connaître les problèmes auxquels ils font face», a indiqué hier, à Tsimbazaza, Koloina Andrianilaina, présidente de l’Ordre national des psychologues de Madagascar (ONPM), non moins psychologue clinicienne et psychothérapeute. Cela en marge du premier congrès de l’ordre.

Parmi les attitudes et le savoir-être du psychologue, figurent également l’empathie, le goût du contact humain, l’équilibre émotionnel, la capacité d’analyse ainsi que la neutralité.

A noter qu’il faut 5 ans d’études du comportement humain pour devenir un psychologue. Cela à la différence du psychiatre qui est un médecin spécialiste de la santé mentale. De ce fait, il a le droit de faire des prescriptions médicamenteuses.

Congrès national

Créé en novembre 2018 et présenté au public le mois de février dernier, l’ONPM a organisé son premier congrès à l’Académie malagasy Tsimbazaza, en collaboration avec l’ONG internationale Humanité&inclusion (HI). Placé sous le thème «La pratique du psychologue», ce congrès a permis de développer et de discuter de trois volets.

Le premier volet concerne le cadre de travail du psychologue où l’on parle de déontologie, de ses attitudes et de son savoir-être ainsi que de la relation thérapeutique soignant-soigné.

La place et les apports des psychologues praticiens dans le quotidien des Malgaches, notamment en milieux scolaire et du travail, constitue le deuxième volet. Une pratique qui met toujours en avant la culture malgache et s’y adapte.

Le troisième volet met en exergue les recherches actuelles comme le stress des parents d’enfants autistes, l’influence de la relation super­viseur/employé sur la perception de la justice ainsi que les comportements de citoyenneté organisationnelle.

Sera R.

Les commentaires sont fermées.