Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Groupe Ezaka : des cybers formations dans les zones enclavées

Groupe Ezaka : des cybers formations dans les zones enclavées

La semaine dernière, quelques associations, ONGs et sociétés privées se sont réunies à Antsahabe pour former un groupe dénommé Ezaka qui a pour objectif de promouvoir l’informatique, dont l’internet dans les zo­nes enclavées de la Gran­de Île.

Andriharivola Rakoto­ma­lala, premier responsable du groupe Ezaka, a organisé, vendredi dernier, un séminaire réservé aux membres du groupe. « Ceci servait à démontrer la mission de chacun. Nous partageons le même objectif qui est d’éduquer les habitants dans les zones enclavées à utiliser l’informatique en y installant des centres de formation. Ces derniers peuvent par exemple  améliorer la gestion de plusieurs tâches dans leur vie quotidienne», a-t-il affirmé.

Actuellement, le groupe possède déjà six centres éparpillés dans plusieurs régions du pays, entre autres à Morondava, Antsirabe et Mahajanga. Et, le groupe installera douze autres centres dans d’autres villes, telles que Fenoarivo Atsinanana, Toliara, Arivonimamo, Antsohihy, Taolagnaro…  Ainsi en collaboration avec Pôle emploi France, le groupe Ezaka et l’association Liana Madagascar ont offert à ces nouveaux centres plusieurs ordinateurs pour les ravitailler.

La formation prendra en compte la situation de chacune de ces régions. Par ailleurs, elle est disponible en plusieurs catégories, no­tamment aux enfants de moins de 15 ans aux étudiants et aux employés. «Pourquoi les enfants de moins de 15 ans sont-ils aussi importants ? Parce qu’ils constituent l’avenir de notre pays et devront maîtriser cet outil qui est indispensable dans notre futur. Pour commencer, nous allons archiver les contes traditionnels gardés par les grands pères de la famille. Ceci permettra de préserver ce patrimoine », a-t-il conclu.

 

Holy Danielle

 

Les commentaires sont fermées.