Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Diplomatie : un vent de changement souffle dans les Ambassades

Diplomatie : un vent de changement souffle dans les Ambassades

Le rapatriement et le redéploiement de personnel créent un vent de panique auprès des représentations extérieures de Madagascar. Ces mesures visent, pourtant, à professionnaliser le métier de diplomates.

Un vent de changement souffle au niveau des représentations extérieures de Madagascar. Les responsables étatiques ont en effet pris des mesures afin de rendre plus efficace les ambassades et les consulats généraux, et, par ricochet, rendre plus performant les diplomates dans leurs missions. Ces mesures font pourtant grogner certaines personnalités qui sont visiblement touchées, de près ou de loin, par les rapatriements. Contactée hier, une source auprès du ministère des Affaires étrangères (MAE) assure pourtant que « cette mesure vise à rendre avant tout beaucoup plus professionnel le métier de diplomate »

Il faut signaler qu’auparavant, l’envoi de personnel auprès des représentations extérieures est fait de copinage et de favoritisme, ce qui ne sera plus le cas actuellement. Et pour cause, les principes de désignation des diplomates et représentants dans les pays étrangers seront désormais dictés par la formation, l’expérience et les promesses de revenir. « Une partie non négligeable des diplomates actuels ne remplissait aucun critère professionnel et/ou de formation les permettant normalement d’occuper ces postes », s’est désolé notre source.

Salaire revu à la baisse

Du reste, au-delà du re­déploiement, les rémunérations vont être également revues à la baisse pour les adapter aux fonctions. Au­paravant, en effet, le personnel des représentations extérieures a bénéficié de salaire mirobolant. A titre d’illustration, auparavant, le salaire mensuel d’un comptable s’élève à 75 millions ariary et celui d’un ambassadeur à 130 millions d’ariary. C’est une somme astronomique par ra rapport à la situation de pauvreté dans laquelle le pays se trouve actuellement et par rapport aux résultats de leurs actions. A travers cette disposition, l’Etat peut économiser, en tout cas, 12 milliards d’ariary en six mois.

Dans un communiqué datant du 11 septembre dernier, le ministère des Affaires étrangères avait déjà signalé que plusieurs agents, toutes catégories confondues, aux motifs d’admission à la retraite ou d’expiration de titre de séjour, seront rapatriés. « Tandis que d’autres agents seront redéployés dans les représentations extérieures de Madagascar pour nécessité de service et afin de garantir le bon fonctionnement de l’administration », avait déjà signalé la missive qui ajoute que l’initiative vise à insuffler un nouveau dynamisme et à renforcer l’efficacité et l’efficience du dispositif diplomatique de Madagascar.

 

J.P

Les commentaires sont fermées.