Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Séparer les ivraies

Séparer les ivraies

Les postulants aux mairies de Madagascar négocient la dernière ligne droite pour figurer dans la liste des nominés à l’élection communale.

Le prologue a illustré un avant-goût des frustrations des aspirants qui se sont fait désirer pour déclarer leur amour aux fauteuils de maires dans leur circonscription respective. Les dépôts de dossiers faits aux compte-gouttes ont entretenu le suspens parmi les plus décidés qui avaient hâte de connaître leurs éventuels concurrents dans la course pour peaufiner leurs préparations, mais certains candidats ne se sont dévoilés qu’aux dernières heures aux risques même de manquer la date-butoir. La situation a amené des observateurs à conclure à un manque de sérieux de la majorité des candidats, car ces attitudes illustrent une timidité enfantine indigne d’une personnalité publique que sera le maire de la ville. Agir presque dans l’anonymat qui est un caractère malintentionné n’augure rien de bon, en général, et les électeurs ne seront certainement point dupes de cet état psychologique méritant réflexion.

Passé ce stade, la course proprement dite doit commencer pour les candidats qui ne pourront plus se dérober aux yeux du public, quelle que soit la situation, sinon il marque lui-même son kamikaze politique, du moins s’il est un politicien puisque des aventuriers et des opportunistes ont commencé à s’investir dans les élections pour se blanchir ou se risquer dans du business flou depuis quelques années, perturbant la scène politique nationale.

Manou

 

Les commentaires sont fermées.