Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Concours à l’Acmil : renforcement des dispositifs anti-corruption

Mettre les candidats sur un même pied d’égalité. C’est l’objectif du ministère de la Défense nationale (MDN) pour le prochain concours d’entrée à l’Académie militaire d’Antsirabe (Acmil) qui aura lieu entre le 23 et 27 septembre. Un renforcement des dispositifs anti-corruption est ainsi prévu grâce à une convention tripartite signée entre ce ministère, le ministère du Travail, de l’emploi, de la fonction publique et des lois sociales (MTEFPLS) et le Bureau indépendant anti-corruption (Bianco).

« Nous comptons nous conformer à l’objectif “zéro taux de corruption et transparence” dans les concours publics. C’est la raison pour laquelle nous avons renouvelé la convention », a expliqué le Directeur des ressources humaines au niveau du MDN, le général Jean-Philibert Trangavelo.

Pour cette année, des mesures visant à assurer la sécurisation des feuilles d’examens ainsi que des lieux où auront lieu les épreuves seront prises, d’après les explications. Des magistrats de référent placés au niveau de chaque centre d’examen se chargeront du bon déroulement de l’application de ces mesures. Des officiers de police judiciaires appuieront également ces magistrats durant les épreuves. Et pour boucler tous les sites, des caméras de surveillances seront déployées dans les salles d’examens, sur les lieux des épreuves physiques ou encore dans les salles de correction des feuilles de copie.

Tsilaviny Randriamanga

 

Les commentaires sont fermées.