Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Communales : Roland Ratsiraka au starting block

Rebelote. Roland Ratsiraka a présenté hier sa candidature aux communales de Toamasina. Elu député lors des dernières législatives sous les couleurs de sa formation politique, le « Malagasy Tonga Saina », l’ancien premier magistrat de la ville de la capitale betsimisaraka entend, encore une fois, se soumettre à la consultation populaire. Malgré cette candidature de Roland Ra­tsiraka, le cumul de fonction élective ne correspond toutefois pas aux dispositions de la Constitution.

En effet, selon l’article 71 de la Loi fondamentale, « Le mandat de député est incompatible avec l’exercice de tout autre mandat public électif et de tout emploi public, excepté l’enseignement ». Dans cette perspective, en cas d’élection, l’actuel élu de Tsimbazaza devra en tout cas choisir entre les deux mandats. Joint au téléphone hier, le Rapporteur général de la Ceni a confirmé cette disposition. « Contrairement aux maires candidats qui sont démissionnaires d’office ou encore les membres de la délégation spéciale qui ne peuvent en aucun cas se porter candidats, un député peut très bien se présenter aux communales. Par la suite, s’il est élu, il devra choisir », a-t-il réagi. Pour rappel, l’actuelle présidente de l’Assemblée nationale, Christine Razanamahasoa, avait choisi la même option en 2015 en se présentant à la mairie de Fianarantsoa tout en étant députée d’Ambatofinandrahana.

Quoi qu’il en soit, les réactions, notamment sur les réseaux sociaux, sont divisées par rapport à cette candidature. Si les uns estiment qu’en tant qu’ancien magistrat de cette ville il dispose d’une légitimité, d’autres pensent cependant que la démarche reflète un calcul politique.

J.P

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique