Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

A la normale

A la normale

La vie reprend son cours normal après les différentes cérémonies vécues en communion par la population.

Les citoyens doivent affronter dorénavant le train-train quotidien. Les vieux démons habituels risquent déjà de se réveiller si l’on s’en tient au contexte. Des revendications en tout genre se font jour à l’instar des desiderata des gargotiers de Soamandrakizay qui aspirent à d’hypothétiques indemnisations suite à des opérations déficitaires sur le site. Les employés de la commune urbaine de Toliara ainsi que les agents ECD du lycée technique d’Amoron’i Mania revendiquent le paiement de leurs arriérés de salaires en plus des vives réactions des tribus de la province de Toliara sur la confiscation des bovidés d’un des leurs par les militaires chargés de la pacification de la zone sud, etc.

L’heure doit être pourtant à la réalisation des messages de paix véhiculés par le Saint-Père au cours de son périple malgache et tout doit être mis en œuvre pour y parvenir sauf que des esprits allant à contre-courant des aspirations actuelles tentent de sortir des sentiers battus pour s’y opposer. En cette veille de la clôture de la période de dépôt de candidature aux élections communales, aucun n’espère le miracle alors pour que tout baigne malgré le semblant de désintérêt des postulants à s’aligner au départ de cette course. La bataille ne sera nullement arrêtée, faute de combattants pourtant, et ceux qui aspirent aux fauteuils de leur mairie doivent saisir cette opportunité pour s’y précipiter pour revenir à la nor­male.

Manou

Les commentaires sont fermées.