Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Elections communales : 81 candidatures reçues dans tout Madagascar

Elections communales : 81 candidatures reçues dans tout Madagascar

Pour le moment, moins d’un tiers des 1695 communes au pays seulement disposent de candidats aux prochaines élections communales. Alors que le délai accordé pour le dépôt de dossier de candidature prendra fin dans moins de 72 heures.

A deux jours de la clôture du dépôt de dossier de candidature, les candidats se font toujours attendre. Jusqu’hier, 81 dossiers seulement ont été déposés auprès des 114 Organe de vérification et d’enregistrements des candidatures (Ovec) du pays. Un nombre qui ne suffit même pas à couvrir le tiers des 1695 communes dans tout Mada­gascar, dont la plupart n’auraient pas pour l’heure aucun candidat.

Face à cette situation, le Rapporteur général de la Com­mission électorale nationale indépendante (Ceni), Er­nest Razafindraibe a alerté les candidats et les partis politiques quant à l’urgence de la situation.

« Il est désormais temps pour les partis ou coalitions de partis de prendre leur décision en vue de présenter des candidats dans chacune des circonscriptions électorales du pays. Dans le cas con­traire, les conditions pour une élection démocratique risquent de ne pas être remplies », a-t-il lancé.

Outre l’hésitation dans le choix des candidats, les partis politiques auraient l’habitude de choisir le dernier moment pour remplir les formalités par rapport aux candidatures. C’était notamment le cas lors des deux dernières élections durant lesquelles le nombre de candidats ayant déposé leur dossier de candidature s’est multiplié quelques heures avant la clôture du délai accordé.

« Les candidats devraient faire bien attention, car s’il manque une pièce à leur dossier, ils risquent de ne pas avoir suffisamment de temps pour les compléter », a poursuivi Ernest Razafindraibe.

Radiation de partis

Pour sa part, le Comité national d’observation des élections (KMF/Cnoe), à travers sa vice-présidente, Emée Ratsimbazafy, s’est interrogé sur cette réticence des partis politiques. Elle se dit étonnée de voir que quelques partis, parmi les centaines enregistrées au ministère de l’Intérieur seulement, ont la volonté de se présenter aux élections.  Une situation qui semble donner raison à la récente déclaration de cette société civile qui demandait la radiation des partis qui ne participent à aucune élection organisée dans le pays.

Malgré la rareté des candidats, les préparatifs de ces élections du 27 novembre se poursuivent. Hier, le Premier ministre Christian Ntsay s’est réuni avec quelques membres du gouvernement et de la Ceni, afin de mettre au point tous les détails relatifs à l’organisation de ces scrutins.  Le Chef du gouvernement a déclaré que tout se déroule comme prévu.

 

Tsilaviny Randriamanga

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique