Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

L’amour autrement

L’amour autrement

Grâce au prestige dont il jouit, doté du double statut Chef d’église et Chef d’Etat, le Pape Fran­çois pourrait prendre de la hauteur pour dispenser de haut ses enseignements. Ce style ne lui sied pas, ça dénoterait de l’amour qu’il déclare le sien. Dans les discours de Chef de l’État du Vatican, dans les homélies en tant que Chef de l’Église catholique, François veille à ne se départir de cet amour qu’il choisit de lui interdire à se poser en donneur de leçon, le conduisant à privilégier une méthode conforme à la fraternité chrétienne, le partage d’idées. Posture humble en elle-même pour ne pas nécessiter qu’on en souligne la valeur, surtout quand d’un crédit de sincérité garanti par la manière d’exprimer l’amour «autrement» elle accompagne les idées exposées.

À aucun endroit à l’écoute de François nul ne penserait se rebiffer façon ado rétif aux enseignements. De son amour il n’étouffe pas, aucun ton paternaliste cherchant à imposer ses idées en seules vérités, mais à la faveur de la discrétion pour dire cet amour il s’offre à partager sagesse et à transmettre savoir, sans l’arrogance d’une volonté de domination par la prétention démonstrative d’en connaître plus et mieux que tout autre.

Pauvreté, désordre, insécurité, saccage de la nature et de ses richesses, des sujets qui parlent au peuple de Madagascar, le Pape en a effleuré voire parfois  déflorer les problèmes non pour donner des solutions, mais pour partager les douleurs à les supporter, et pour dire les mérites partagés qu’aurait une élévation spirituelle à chercher ensemble les voies pour en sortir, à définir les moyens nécessaires et à déployer les efforts utiles pour y parvenir.

 

Léon Razafitrimo

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique