Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Dégradation des conditions agricoles : Madagascar à la 4e place en Afrique

Dégradation des conditions agricoles : Madagascar à la 4e place en Afrique

L’Afrobaromètre a mené une vaste étude dans 34 pays du contient, sur « les perceptions des Africains face aux changements climatiques ». Les résultats ne sont pas encourageants. Madagascar est le 4e pays en Afrique touché par la grande détérioration des conditions agricoles.

D’après les rapports, 9 habitants d’Afrique sur 10, dans 30 pays, « qui ont attendu parler des changements climatiques, affirment que ceux-la empirent la qualité de vie dans leur pays » Pour la majorité des Afri­cains, les conditions climatiques sur l’agriculture se dé­tériorent au cours de la dernière décennie, notamment à cau­se de la sécheresse. La production agricole con­tinue de baisser. Alors que d’après l’enquête, « moins de trois Af­ricains sur 10 sont avertis des changements climatiques et savent que l’activité humaine en est une cause importante ».

Classé à la 4e place, Ma­dagascar est derrière l’île Maurice (57%), Le Gabon (49%), Ouganda (46%) et Malawi (43%). La Tunisie, le Libéria et la Mozambique se trouvent au bas de la liste avec respectivement 15%, 14% et 12%

La plupart des Mal­gaches pensent qu’outre la sècheresse, les inondations apportées par les changements climatiques, mettent aussi à mal la production agricole. 38% sont conscients des effets néfastes du ré­chauffement climatique con­tre 46% qui ne connaissent rien sur la question. Les 16% qui restent sont au courant, mais ne remplissent pas tous les critères pour être considérés comme avertis.

73% des agriculteurs mal­gaches constatent la dé­gradation de la production agricole, contre 85% pour l’Ouganda, 81% de Malawi et 79% du Lesotho. Quant à la qualité de la vie, 89% des habitants de l’Afrique de l’Est soutiennent qu’ils ont vécu le pire ces dix dernières années, contre 70% en Afri­que de l’Ouest, 67% en Afrique australe, 60% en Afrique centrale et 46% en Afrique du Nord.

 

Sera R.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique