Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Ainsi soit-il

Ainsi soit-il

La communion a débuté pour Madagascar. Un deuxième élan de solidarité, synonyme de changement, se réalise sur toute l’étendue du territoire national à partir de ce jour, apportant un climat d’apaisement certain dans une ambiance de béatitude dictée par le contexte. Pourtant, la vie nationale suit son cours en parallèle, mais d’une façon plus terre-à-terre avec la situation où la trêve est au rendez-vous. Les revendications en tout genre ne sont pas à l’ordre du jour en pareil moment pour des raisons de convenance à l’endroit du porteur de messages de paix. Les guerres d’intérêts doivent être ainsi rangées dans les tiroirs en attendant des jours favorables à telles ignominies puisque l’on vit à l’heure pontificale. Toutes formes de violences ne doivent donc s’afficher, car même les employés ont été ordonnés de cesser temporairement leurs activités pour honorer cette sainte présence.

Pays béni malgré son statut des moins avancés dans ce monde, Madagascar a actuellement tout pour changer, depuis l’ascension significative des Barea jusqu’à ce passage du Souverain Pontife, dont les effluves de son aura influenceront à coup sûr le cours de l’histoire. Toutefois, les travaux inhérents aux divers projets de développement se poursuivent dans la foulée pour que les différentes bénédictions soient prononcées. Des sacrifices doivent donc être tolérés, dans ce cadre, pour leurs réalisations, mais il faut s’y faire parce qu’il faut toujours casser des œufs pour faire des omelettes et ainsi soit-il.

Manou

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique