Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Madagascar il y a 100 ans

Lesfêtes de la victoire à Tananarive

À Madagascar, comme dans tous les points du globe où flotte notre pavillon, la nouvelle de la signature de la paix a été le signal de réjouissances spontanées de la part des indigènes.

Les fêtes officielles avaient été reportées au 14 juillet. Malheureusement, par suite de l’épidémie de grippe qui, au dire de M Schrameck, a fait 30 000 victimes à Madagascar (et suivant d’autres informations 50 000), les fêtes officielles ont dû être reportées à une date plus éloignée.

Le gouverneur général a décidé que, dans les circonscriptions contaminées par la grippe, les réjouissances n’auraient pas lieu le 14 juilletet seraient différées jusqu’aux fêtes de la paix qui seront célébrées après la disparition complète de l’épidémie.

Comme conséquence, la Fête Nationale a comporté seulement les cérémonies patriotiques.

Dans les circonscriptions qui, après avoir été atteintes de la grippe, ont été déclarées indemnes, les chefs de circonscription ont eu toute latitude pour organiser des réjouissances ou les différer. La circulaire du gouverneur général les autorisait même à utiliser tout ou partie des crédits disponibles sous forme de secours aux familles les plus éprouvées.

Les circonstances imposaient cette décision. À Tananarive particulièrement, il était de toute nécessité d’éviter un rassemblement d’indigènes provenant de différents points de la province les plus éprouvés et peu éloignés de la capitale.

Pour célébrer les fêtes de la paix, il sera possible d’organiser trois journées allant du samedi au lundi, alors qu’aucun retour offensif de l’épidémie ne sera à prévoir. L’alerte a été suffisamment chaude pour que l’on désire en éviter le retour.

Le Courrier colonial

Importation

Le vapeur Australcrag consigné à la Cie Lyonnaise a débarqué dans notre port les marchandises suivantes : 9 000 caisses essence de pétrole, 15 948 caisses pétrole, 660 barriques huile à graisser, 2 900 caisses huile à graisser, 170 barils graisse minérale, 625 caisses graisse minérale, 1 100 rouleaux Texaco Roofing, 70 caisses texalène, 75 caisses peinture asphalte.

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

Les commentaires sont fermées.