Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

39e Sommet de la Sadc : Andry Rajoelina attend des résultats

39e Sommet de la Sadc : Andry Rajoelina attend des résultats

Le chef de l’Etat, Andry Rajoelina, a participé au 39e sommet ordinaire de la Communauté australe de développement (Sadc) le weekend. Il a appelé l’organisation à œuvrer pour des actions concrètes en vue d’un véritable développement économique.

La réunion s’est tenue depuis samedi jusqu’à hier à Dar-es-salam (Tan­zanie) et s’est focalisée sur le développement économique des pays membres. Comme il s’agit de sa première participation à un sommet de la Sadc, en tant que président de la Ré­pub­lique, Andry Rajoelina n’a pas manqué d’attirer l’attention de la communauté sur les actions à  concrétiser.

« La Sadc doit agir d’une manière concrète et rendre les réunions effectives en mettant en œuvre des stratégies permettant au pays membre de connaître un vrai développement économique », a-t-il fait savoir. De ce fait, la Sadc reste une partenaire technique pour les membres et particulièrement pour Madagascar.

Le chef de l’Etat a identifié plusieurs domaines pour développer le pays et attend « du concret » de la part de l’organisation de l’Afrique Australe. Parmi ces domaines figurent l’éducation, l’alimentation, la gestion des ressources naturelles, la santé, l’entreprenariat, l’habitat, le sport et la jeunesse ainsi que la création d’emploi ou encore la promotion de la femme.

Intégration

Le président attend ainsi de la Sadc des actions, mais non seulement des discours et des discussions sur table. « Nous attendons de la Sadc qu’elle ne soit pas uniquement une institution de plus où l’on adhère et où l’on se réunit. Nous attendons des résultats », a-t-il soutenu dans sa déclaration face à l’assemblée.  La Sadc doit agir donc de manière concrète pour garantir le développement économique de chaque pays membre en vue d’une meilleure intégration.

La réunion s’est ainsi achevée hier avec le thème « Un environnement favorable à un développement industriel inclusif et durable à la croissance du commerce intra-régional et la création d’emplois ». Outre le couple présidentiel, le ministre des Affaires étrangères, Naina Andrian­tsi­to­haina, était également de la réunion.

 

T.N

 

Les commentaires sont fermées.