Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Toamasina : une réconciliation nationale anticipée

Toamasina : une réconciliation nationale anticipée

La ville de Toamasina sera un chantre de la réconciliation nationale, du 20 au 22 septembre, suite aux  grandes retrouvailles  des 22 ethnies de Madagascar dans la localité, sous l’égide de l’association « Andriambo », chargée de l’organisation du Nouvel an malgache consensuel.

L’association «Andria­m­bo», regroupant des membres issus des 22 ethnies de la Grande Ile, a publié hier le programme de la manifestation dans le cadre de la célébration de la 3e édition du Nouvel an malgache consensuel, prévu à Toamasina du 20 au 22 septembre.

 Tangalamena Naivo Michel, présidant l’association, a ainsi révélé différentes innovations par rapport aux éditions précédentes. « Nous avançons de mieux en mieux dans la consolidation de l’unité nationale, par le biais des manifestations destinées à la préservation de l’identité culturelle malgache dont les différences complémentaires en font sa richesse », a-t-il annoncé, devant la presse convoquée à l’Hôtel de ville de Toa­masina.

 Un grand carnaval permettant à chaque ethnie de s’affirmer est alors prévu durant ces journées de festivités, d’après ce programme. Le traditionnel sommet national des notabilités ethniques « Raiamandreny ara-drazana », au cours duquel la ville d’accueil de la prochaine édition sera choisie, se tiendra en clôture de la manifestation, a-t-on toujours annoncé, en plus du « nofon-kena mitam-pihavanana ».

Les organisateurs ont révélé que ce Nouvel an consensuel n’entrave aucunement l’organisation des autres célébrations tenues dans différentes entités, pour préserver sa philosophie de réconciliation nationale.

Manou

Les commentaires sont fermées.