Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Projet Rocade Nord-Est Est : concertation avec les Personnes affectées par le projet

Projet Rocade Nord-Est Est : concertation avec les Personnes affectées par le projet

L’indemnisation des Personnes affectées par le projet Rocade Nord-Est Est connaît une avancée significative près d’un an après son interruption en 2017. Les maîtres d’ouvrage du projet ont tenu une rencontre avec les riverains touchés par la construction, hier. C’est pour assure une meilleure synergie entre toutes les parties prenantes.

Lancés en juillet 2018, les travaux de construction de la Rocade Nord-Est Est sont achevés à 35% actuellement. L’avance­ment temporel du projet est à 45,3%. Ce nouvel axe qui devrait désengorger une partie de la circulation dans la capitale serait opérationnel d’ici 2021.

Dans un souci de transparence à l’égard des Personnes affectées par le projet (Paps), les maîtres d’ouvrage, le ministère de l’ Aménagement du territoire, de l’habitat et des travaux publics (MATHTP) ainsi que l’Autorité routière de Madagascar (ARM) ont fait une mise au point sur les indemnisations avec les personnes concernées par les procédures d’expropriation hier, à Nanisana.

En effet, l’Etat malgache s’est engagé à hauteur de 20 milliards d’ariary pour indemniser les Paps dans le cadre du projet Rocade Nord-Est Est. 507 parcelles de terrains sont concernées par les travaux alors que 172 maisons abritant 1087 familles sont détruites et 49 agriculteurs ont dû être déplacés. Enfin, 54 personnes travaillant dans cette zone doivent être également indemnisées.

Engagement

A ce propos, Oly Arisata Rasoaniriniaina de l’Agence d’exécution des travaux d’intérêt public (Agetipa) a fait savoir que «L’Etat s’est engagé à indemniser tous les terrains ou rizières titrés ou pas qui sont touchés par les travaux. Il en est de même pour les locataires. En plus de cela, les maisons touchées sont indemnisées au prix de construction d’une habitation neuve».

La même responsable a toutefois soulevé un problème dans l’indemnisation en raison de l’«insuffisance des documents justificatifs de la part des propriétaires des terrains, notamment ceux qui font l’objet de succession».

A ce propos Oly Arisata Rasoaniriniaina a précisé que « Les personnes concernées par l’expropriation ont jusqu’à 30 ans pour régulariser les dossiers, mais il est nécessaire d’accélérer le processus dès maintenant ».

Voilà pourquoi seules 101 parcelles de terrains sur les 507 concernées (soit 29%) ont été indemnisées. Par ailleurs, 82% des autres biens expropriés (maisons, cultures pérennes, activités génératrices de revenues) ont également bénéficié d’une indemnisation.

De son côté, afin d’accélérer le processus, le MAHTP, à travers les Services des domaines, a mis en place une collaboration avec le ministère de la Justice et les entités chargées de l’accompagnement social et foncier des Paps. Cette collaboration permet de faciliter les nombreuses procédures, comme la gestion des indemnisations des personnes dont les parcelles font l’objet de succession. L’appui au montage des dossiers des Paps constitue le pré-requis pour le paiement des indemnisations.

Riana R.

Le projet Rocade Nord-Est Est, d’un coût total de 62,8 millions d’euros et conduit par le MATHTP, est cofinancé par la Banque européenne d’investissement (BEI) à hauteur 28 millions d’euros, l’Agence française de développement (24 millions d’euros), l’Etat malagasy (5,8 millions d’euros) et l’Union européenne (5 millions d’euros). 8,25 km de route à deux voies, dans les deux sens, est en cours de construction. Il comporte  également des pistes cyclables, 20 arrêts de bus, 14 passages piétons, 20 ouvrages daleaux et deux ponts.

Les commentaires sont fermées.