Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Sujet de discorde entre opposants

La guerre entre partis d’opposition est déclarée. La manœuvre du parti Tiako i Madagasikara (Tim) tendant à briguer de manière unilatérale la place du chef de l’opposition, n’est pas du goût des autres partis se déclarant comme telle. Ils étaient cinq à avoir présenté hier, un document attestant leur existence en tant que partis d’opposition enregistrés au ministère de l’Intérieur. Cela dans l’objectif de prouver que le Tim avait tort en excluant toutes discussions préalables avec d’autres partis d’opposition dans la désignation du chef de l’opposition officiel.

«Nous aussi sommes officiellement enregistrés comme partis d’opposition. Ceci implique que celui qui veut devenir chef de l’opposition, devrait d’abord se concerter avec nous avant de se prétendre ainsi», a indiqué Lalatiana Ravololomanana, hier.

Outre le parti Manda ho an’ny firaisam-pirenena de Ravololomanana, d’autres partis comme le DHD, le Tamami, le Solid, ainsi que le parti Defi figurent parmi les autres partis enregistrés comme étant d’opposition. Contrairement au Tim, ils ne s’opposent pas à la retouche de la proposition de loi sur l’opposition. Ce serait dans ce sens que leurs leaders sont venus déposer à l’Assemblée nationale une proposition de révision du texte, hier.

Tsilaviny Randriamanga

Les commentaires sont fermées.