Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Problèmes d’eau et d’électricité : la Jirama annonce des mesures d’urgence

Problèmes d’eau et d’électricité : la Jirama annonce des mesures d’urgence

Au moment où la compagnie d’eau et d’électricité annonce un programme de redressement, la situation se corse. Coupures d’électricité et pénurie d’eau pénalisent les usagers de la capitale et ce depuis plus d’une semaine. Si les problèmes d’approvisionnement sont résolus dans certains quartiers, ils persistent dans d’autres. La Jirama annonce ainsi des mesures d’urgence.

A l’issue de la table ronde qui s’est tenue dimanche dernier à Ampandrianomby entre les responsables du ministre de l’Energie, de l’eau et des hydrocarbures (MEEH) et de la Jirama, les deux parties ont apporté des explications et annoncé des mesures d’urgence face aux problèmes d’approvisionnement en eau et en électricité à Antananarivo et ses environs.

Concernant les coupures d’électricité survenues le week-end dernier, les responsables écartent toute idée de retour du délestage dans l’ensemble du réseau interconnecté d’Anta­na­na­rivo (Ria). Mais pour les

usagers, coupures et délestages, c’est du pareil au même.

Dans sa communication d’hier, la Jirama a indiqué que cette coupure était due à une panne technique au niveau de la centrale hydroélectrique d’Andekaleka ainsi qu’au niveau de la station de production de Mandraka. Après les réparations techniques effectuées dans la matinée du dimanche, le courant a été rétabli.

L’eau des camions-citernes, payante

Concernant les problèmes d’eau, la solution est tout autre. Des camions-citernes « immobiles », d’une capacité de 5 à 10m3, seront déployés dans les quartiers privés d’eau. Les responsables au niveau de la Jirama envisagent une discussion avec les mairies et les chefs fokontany concernés afin d’engager une personne responsable de la distribution d’eau.

« Contrairement aux précédentes démarches de ravitaillement, les abonnés de la Jirama devront payer au litre l’eau des camions-citernes immobiles. Pour l’instant, le tarif n’est pas encore déterminé », a souligné toutefois la Jirama dans un communiqué publié hier.

Mais la solution sur le long terme demeure jusque-là en phase de prospection, à savoir, la réalisation d’une « étude en vue d’identifier les sources d’eau exploitables ». Pour la zone Ouest d’Anta­na­narivo, l’on annonce un projet de six forages à Ambo­hidrapeto. Le test de débit d’eau est programmé pour cette semaine.

Les projets d’amélioration des réseaux de distribution d’eau à Antananarivo et de construction de nouvelles stations de pompage sont prévus pour début 2020. En attendant, les travaux de construction d’une nouvelle station de pompage à Amo­ronankona, d’une capacité de 200 m3 par heure, sont en cours.

Arh.

Les commentaires sont fermées.