Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Energie domestique : pénurie de pétrole lampant

Energie domestique : pénurie de pétrole lampant

Le pétrole lampant a été en rupture de stock au niveau des stations-services de la capitale durant le weekend.

D’après les explications des gérants et pompistes, no­tamment en périphérie des routes nationales, une ruée des ruraux vers les stations services, la semaine dernière, a provoqué cette rupture de stock. Le pétrole lampant est devenu un produit rare.

Au niveau des régions, la crise a commencé voilà déjà une semaine, comme c’est les cas à Vatovavy Fitovinany, Atsimo Atsi­nanana et Boeny. «Nous sommes obligés de nous approvisionner au noir à 5.000 ariary le litre, au lieu des 2.500 ariary dans les stations, mais encore faut-il avoir de la chance d’en trouver », a déploré un riverain de la ville de Vohipeno, de la région Vatovavy Fito­vinany, sur une station radio privée de la capitale, vendredi dernier.

D’après les explications fournies, aucun  approvisionnement en pétrole lampant n’a été fait depuis deux semaines. « Peut-être que la vente ne rapporte plus aux distributeurs…», a fait remarquer une mère de famille qui est rentrée bredouille d’une station- service des 67 ha.

La vente du gaz en hausse

Par ailleurs, la vente du gaz a connu une certaine hausse durant la semaine dernière, de source auprès de quelques stations-services de la capitale. « De l’ordre de 15 à 25% par rapport à notre vente habituelle », a témoigné le gérant d’une station aux 67 ha. Une situation qui coïncide avec la hausse du prix d’un sac de charbon qui caracole actuellement autour de 30.000 ariary.

Dans la capitale, une bouteille de gaz de 9 kg se vend à 58.200 ariary, 80.500 ariary pour les 12 kg et 243.600 ariary pour les 63 kg. Ce qui n’est pas loin du prix du charbon si on se réfère à la consommation des ménages qui est en moyenne de deux sacs par mois. Cela, sans parler des avantages sanitaires et écologiques obtenus par l’utilisation du gaz.

Sera R.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique