Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Sénat : une machine à blocage ?

Sénat : une machine à blocage ?

La session extraordinaire se tiendra d’ici deux semaines, mais en attendant, les sé­nateurs d’Anosikely mijoteraient déjà quelque chose.

Apparemment, ils au­raient l’intention de bloquer l’adoption du projet de loi sur le statut de l’opposition au cas où ce dernier subit une modification qui ne corres­pondrait pas selon eux à «l’intérêt supérieur de la na­tion». Ce serait la lecture à donner à la récente déclaration du président du Sénat, Rivo Rakotovao qui insiste pour le maintien de cette institution.

Ces sénateurs, dont la majorité était élue sous la bannière du parti «HVM» et le reste nommée par l’ancien président Hery Rajaonari­mam­pianina, veulent encore avoir sa voix au chapitre sur les sujets politiques au pays.

Rappelons qu’ils étaient en partie responsables du blocage de l’adoption de la Loi de finances rectificative, l’année dernière. Ces mem­bres de la Chambre haute ont effectivement refusé à maintes reprises les modifications apportées par les députés dans ce texte. Résultat, les rectifications ont été finalement adoptées par voie d’ordonnance vu que la dernière législature arrivait à terme.

Outre le blocage de l’initiative gouvernementale, les membres du Sénat d’Anosi­kely risquent également de ralentir le fonctionnement du Parlement. Si les membres de cette institution continuent d’agir de la sorte à cha­que projet qui nécessite l’aval des parlementaires, ce sera le développement lui-même qui en pâtira. Ce n’était pas pour rien que l’exécutif a présenté un projet de référendum visant notamment à supprimer cette institution il y a quelques mois.

 

Tsilaviny Randriamanga

Les commentaires sont fermées.