Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Soamahamanina : des villageois font la découverte d’un corps énucléé

Soamahamanina : des villageois font la découverte d’un corps énucléé

Le corps énucléé d’un homme a été découvert dans un village de Soamahamanina, Itasy, en fin de semaine dernière. Un trou a été également observé sur sa joue gauche.

Découverte macabre  dans la commune de Soamahamanina, Itasy. Un homme d’une cinquantaine d’années a été retrouvé mort dans les rases campagnes. Ses deux yeux ont été enlevés et il y avait un grand trou au niveau de sa joue gauche.

Les autorités locales se sont rendues sur les lieux pour les constatations d’usage. L’enquête n’a pas jusqu’à présent prouvé l’origine réelle du décès de ce père de fa­mille. Toutefois, en partant de la circonstance dans la­quelle la victime a perdu la vie, les villageois craignent d’un trafic d’organe.

 « On ne lui a rien pris. Ses vêtements, ainsi que les objets qu’il a portés le jour où il a quitté la maison, se trouvaient encore sur lui », a indiqué un proche de la victime très convaincu d’un acte criminel.

En effet, le quinquagénaire a quitté le village d’An­toby, Itasy, le 1er juillet pour faire affaire à Arivonimamo. Il a pris un raccourci qui passe par Soamahamanina, le lieu de la découverte de son corps. Sa famille n’a reçu aucune nouvelle de sa part jusqu’au 3 juillet. Des ru­meurs ont par la suite circulé au village sur la mort d’un individu qui aurait eu le profil de ce père de famille à Soamahamanina.

« Nous avons constaté de visu le corps vendredi matin. Et c’était bien lui, malheureusement. Les examens du corps ont démontré que le cadavre a été abandonné là depuis deux jours », a ajouté notre source.

Le travail des enquêteurs consiste actuellement à identifier l’origine de cette mort suspecte et à prouver l’éventuelle présence de trafic d’organe dans l’Itasy. Ce n’est pas en effet la première fois que les rumeurs sur le trafic d’organe ont circulé dans cette localité.

 

Ando Tsiresy

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique