Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Pollution : un décès d’enfant sur cinq y est lié

Une urgence absolue. Le problème de pollution l’est si on se réfère à ses impacts sur la santé, dont celle des enfants. A Madagascar, les premiers indicateurs disponibles sont inquiétants. « On estime que, plus de 20% des décès, soit un sur cinq, sont causés par une exposition à la pollution », a communiqué l’Unicef qui, avec l’ONG Pure earth, a conduit pour la première fois un atelier de sensibilisation sur le problème de la pollution et de son impact sur les enfants dans la Grande île, hier, au Carlton.

Qui dit pollution, ne dit pas seulement pollution de l’air, créée essentiellement par les industries et les automobiles. Car, d’autres types de pollutions, qui peuvent affecter l’eau, le sol… sont également nocifs pour les enfants, dont la pollution intérieure, causée par des réchauds à charbon, une mauvaise aération ou encore la pollution bactérienne de l’eau, due à la défécation à l’air libre…Et les impacts ne sont pas moindres car ces types de pollution génèrent des maladies respiratoires, des retards de croissance, des naissances prématurées, la malnutrition et des maladies émergentes comme le cancer, le retard mental…Ce ne sont pas les solutions pour redresser la situation qui manquent, ainsi l’Unicef et Pure earth ont incité tout un chacun à prendre ses responsabilités, notamment en changeant les habitudes quotidiennes qui exposent les enfants à la pollution, en réduisant la défécation en plein air, en luttant contre les feux de brousse… « Il s’avère également nécessaire de renforcer l’arsenal législatif et réglementaire pour améliorer le parc automobile et les rejets industriels, ainsi que le traitement d’eau, et rationnaliser l’usage des énergies fossiles…» ont-ils recommandé.

 

Fahranarison

Les commentaires sont fermées.