Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Indemnités de stages impayées : les internes des hôpitaux entrent en grève

Indemnités de stages impayées : les internes des hôpitaux entrent en grève

Voulant faire pression en vue du règlement de leurs indemnités de stages, impayés depuis deux mois, les internes des hôpitaux de la capitale ont décidé d’entrer en grève à partir de ce jour. Cependant, ce mouvement aura une forme un peu particulière car les grévistes ne vont pas manifester dans les rues, ni dans l’enceinte des hôpitaux…

Aucun service minimum ne sera as­suré. C’est la décision prise par les internes des hôpitaux d’Antananarivo, lors de leur dernière assemblée générale. L’un d’entre eux, ayant requis l’anonymat, l’a souligné hier, lors d’une conversation téléphonique. « Cette disposition a été précédée d’une consultation des responsables compétents au sein du ministère de la Santé, qui ne nous ont pas donné de réponse satisfaisante. Car, aucune date de paiement de nos deux mois d’indemnités de stages, notamment pour le compte des mois de mai et de juin, impayés jusqu’à maintenant, n’est fixée », a soulevé cette source.

Cette dernière n’a pas voulu révéler son identité de peur de subir des pressions de la part de ses supérieurs. C’est d’ailleurs la raison de leur décision d’écarter toute idée d’organiser une manifestation dans les rues ou dans les hôpitaux de service, comme d’habitude. « Nous n’allons pas brandir des banderoles ou tenir un sit-in. Mais nous allons plutôt rester chacun chez nous en attendant le paiement de nos dus », a précisé une autre source parmi les rangs des internes.

Des menaces

A l’entendre, l’effectivité de l’absence de service minimum chez les internes ne sera pas assurée, même s’ils entendent obtenir des réponses plus rapides à leur requête en agissant ainsi. « Car, il se peut que certains d’entre nous, pour diverses raisons, ne vont pas s’aligner à cette disposition, en continuant leur travail », a regretté un de nos interlocuteurs. Toujours est-il que des menaces qui pourraient porter atteinte à la validation de leur stage dans leurs services d’affectation sont proférées contre les grévistes, d’après leurs témoignages. Ce sera ainsi le bilan de la situation de ce jour qui déterminera les prochaines stratégies à adopter dans la mise en œuvre de cette grève.

Fahranarison

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique