Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Championnats d’Afrique d’haltérophilie : cinq médailles d’or et une d’argent dans l’escarcelle malgache

Championnats d’Afrique d’haltérophilie : cinq médailles d’or et une d’argent dans l’escarcelle malgache

Les leveurs de fonte malgaches s’offrent cinq médailles d’or et une d’argent lors des Championnats d’Afrique zone 2 disputés à Nairobi (Kenya).

Fidèles à leur réputation, six haltérophiles malgaches réalisent encore une bonne moisson de mé­dailles aux Champion­nats d’Afrique d’haltérophilie zone 2 qui se déroulent actuellement à Nairobi (Ke­nya). Avec cinq médailles d’or et une d’argent, nos porte-fanions ont frôlé le sans-faute lors de ce sommet régional.

Cette grosse performance porte les griffes de la jeune Rozinah Randafiarisoa qui a remporté le métal précieux en total olympique chez les 49 kg dames. Comme à l’entraînement, la triple championne d’Afrique a confirmé son hégémonie en soulevant 49 kg en arraché et en égalisant le record d’Afrique de 80 kg en épaulé-jeté qu’elle a réalisé lors des derniers sommets africains d’Egypte en avril.

Chez les moins de 64 kg dames, Elisa Vania Ravolo­lo­niaina a écrasé de tout son poids ses adversaires pour ravir la médaille d’or en total olympique avec 82 kg en arraché et 100 kg en épaulé-jeté.

Comme attendu, les deux frères Eric (-61 kg) et Tojo (-67 kg) Randriantsitohaina se sont aussi offert une médaille  d’or en total olympique dans leur catégorie respective. Le premier a soulevé une charge de 100 kg en arraché et 147 kg en épaulé-jeté. Quant au second, il a soulevé 130 kg en arraché et 160 kg en épaulé-jeté. Enfin, Sitrakiniaina Randrianan­dra­sana (-64 kg) a signé la cinquième médaille d’or malgache en total olympique (79 kg en arraché et 102 kg en épaulé-jeté).

Seule fausse note, Elarion Ricardo a raté de peu le titre au combiné chez les moins de 55 kg hommes (100 kg en arraché et 120 kg en épaulé-jeté).

Grâce à cette belle performance, les haltérophiles en quête d’une qualification aux Jeux olympiques de Tokyo 2020 ont ajouté des points à leur compteur. Ce résultat leur permet encore de prouver que les Jeux des îles de l’océan Indien qu’ils disputeront du 19 au 28 juillet à Maurice ne seront qu’une mise en jambe.

Avant le rendez-vous de Tokyo, les athlètes auront encore l’African youth and juniors championships gold, du 5 au 13 septembre à Kampala, les Championnats du monde de Pattaya du 18 au 27 septembre et le 6 th ISSF à Tunis du 8 au 14 décembre pour gagner des points. Ils ont aussi les Championnats d’Afrique zone sud que Madagascar abritera du 5 au 11 novembre dans leur agenda. Un autre défi à relever pour le président de la Fédération malgache d’haltérophilie, Jean Alex Harinelina An­dria­manarivo, et son équipe.

 

Soafara Pharlin

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique