Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Barea vs Aigles de Carthage : 1.350 policiers mobilisés dans la capitale

Barea vs Aigles de Carthage : 1.350 policiers mobilisés dans la capitale

Même si le match qui mettra aux prises l’équipe nationale Barea et les Aigles de Carthage se déroulera en Egypte, la police nationale va renforcer ce jour le dispositif de sécurité en vue de parer à toute éventualité. Une cellule opérationnelle sera mise en place à cet effet.

Le ministère de la Sécurité publique a pris des mesures exceptionnelles ce jour afin d’assurer l’ordre public dans la capitale avant, pendant et après le match.

« Des mesures drastiques seront mises en place, en sus des tâches quotidiennes de la police », a expliqué hier le directeur général de la police nationale, le commissaire divisionnaire de police Dany Marius Rakotozanany lors d’un point de presse dans les locaux du ministère. Ainsi, 1.035 policiers seront mobilisés. Ils seront répartis surtout dans les lieux de grand rassemblement, c’est-à-dire là où seront installés les écrans géants. Le service sera maintenu jusqu’à l’aube. Et à titre d’exemple,«des policiers seront présents jour et nuit pour assurer la fluidité de la circulation », a-t-il poursuivi. Tous les éléments des unités spécialisées de la police seront également mobilisés.

La police au cœur de la joie

Les responsables de ce département ministériel n’ont pas manqué de rappeler les débordements constatés dernièrement après la victoire de l’équipe nationale, en huitième de finale. La police partage cette euphorie avec le peuple, mais la rigueur est de mise, a-t-on précisé. Les débordements ne seront pas tolérés, peu importe la grandeur de la joie. Le soutien à l’endroit de l’équipe nationale, doit être fait dans une ambiance sereine et avec du respect. La limite consiste à ne pas entraver le droit d’autrui. Dans la foulée, les forces de l’ordre ne toléreront plus les gestes injustifiées telles que le fait de tambouriner les voitures qui passent ainsi que l’utilisation du drapeau national pour cacher les pare-brises. Il faut prendre de telles mesures même si aucune plainte n’est parvenue à la police après le match du 7 juillet.

En ce qui concerne les débits de boisson, la fermeture à 21 heures doit être observée. Il n’y aura pas d’exception. Dans les périphéries, les éléments de tous les commissariats et postes de police veilleront à l’application stricte de ces consignes, a conclu le directeur de cabinet du ministère de la Sécurité publique, le commissaire principal de police Albert Estel Ainanirina.

 

Felana Michelle

 

Les commentaires sont fermées.