Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Chocolat: promochocomada forme des artisans chocolatiers

Chocolat: promochocomada forme des artisans chocolatiers

 

Depuis le 21 juin, six artisans malgaches ont bénéficié d’une formation avec le maître chocolatier français JC Charpentier avec ses 50 ans de carrière. Organisée par l’association Promochocomada, cette formation a pour objectif de les soutenir afin qu’ils puissent créer des produits haut de gamme et redynamiser le secteur. Une dégustation de leurs chocolats réalisés durant cette formation s’est tenue, hier, à La Fabrik Ambondrona.

« Madagascar est un pays riche en cacao, mais pauvre en chocolat », a annoncé Michel Fossaert, secrétaire général de l’association Promochocomada, hier. Ainsi, il a décidé de donner un coup de pouce sur ce produit qui peut être un élément potentiel au pays, en commençant par une formation continue, dont la première session s’est tenue à la Kabos Tsiadana.

De la production à l’exportation

Six apprentis y étaient présents, certains d’entre eux sont des novices dans l’art chocolatier, d’autres travaillent déjà dans le milieu, que ce soit en tant que pâtissier ou dans l’industrie spécialisée en chocolat. « Pour que tout le monde soit au même niveau, nous avons commencé la formation par les bases fondamentales », a expliqué JC Charpentier, maître chocolatier français et formateur.

Durant cette première session, les apprentis n’ont utilisé que des matières premières qui existent au pays. Ils ont explosé les saveurs en mélangeant plusieurs épices, comme les baies roses, les brèdes mafane, les safrans… ou encore des fruits exotiques comme les jujubes, les tamarins, les cocos… « Pour devenir un maître chocolatier, il faut multiplier ses expériences en pratique et retenir les meilleures recettes réalisées », a annoncé JC Charpentier.

La prochaine session se tiendra au mois de septembre, et une autre l’année prochaine. «  Nous allons nous focaliser sur toutes les étapes, depuis la fabrication d’un chocolat haut de gamme jusqu’à l’exportation à l’international », a-t-il poursuivi.

Bientôt un institut de formation et une maison de chocolat

Par ailleurs, afin d’améliorer davantage ce secteur, l’association Promochocomada ouvrira un institut de formation de chocolat dans la capitale, au mois de septembre, et une « Maison de chocolat » à Nosy Be au mois de mars de l’année prochaine. « Celle-ci  sera ouverte à tous les acteurs de ce secteur, qu’il soit un petit artisan ou une grande société. Bref, elle servira de vitrine du chocolat à Madagascar et attirera davantage de touristes dans cette Ile aux Parfums », a conclu  Michel Fossaert.

Holy Danielle

Les commentaires sont fermées.